twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Différend Etat du Sénégal Sonatel : Cheikh Tidiane Mbaye se radicalise

samedi 3 septembre 2011

Où va le différend entre l’Etat du Sénégal et la Sonatel ? Ce n’est pas demain la veille. A la Sonatel, on campe sur sa position et on ne compte pas reculer.

C’est devenu un secret de polichinelle, l’Etat du Sénégal et la Sonatel iront en guerre. D’ailleurs elle a déjà commencé. En effet, sous ordre du Chef de l’Etat, le Ministre des Télécommunications, Moustapha Guirassy a demandé au Directeur de la Sonatel d’appliquer le décret le 01 septembre. Mieux, il lui aurait même fourni une grille tarifaire, en raison de 141 F Cfa la minute sur les appels entrants. Mais c’était sans compter avec la détermination de M. Cheikh Tidiane Mbaye. Selon le journal l’As qui donne l’information. Comme pour peaufiner sa stratégie, le Dg de la société nationale de télécom a demandé à l’Etat de différer la date d’application au 1er Octobre pour des raisons techniques.

Hélas, sa lettre restera sa réponse. Le ministre de la communication n’en a toujours pas fait suite. Si M. Mbaye parle d’une manière on ne peut plus apaisée, ce n’est pas le cas pour les Cadres de ladite société.

En réponse au Chef de l’Etat qui disait qu’il ne reculerait jamais devant ce décret, les cadres apportent une réplique à hauteur de l’affront. « Le président nous a dit qu’il ne reculera pas, nous non plus », ont-ils dit. Si aujourd’hui on ne parle que des appels entrants, force et de prévoir une même situation pour la connexion à l’internet.

Les dégâts collatéraux qui pourraient résulter de l’application de ce décret présidentiel tournent autour de la chute vertigineuse du gros budget de sponsoring et de communication publicitaire. Des contrats qui avoisinaient la barre des 150 millions qui risquent d’être revus en baisse au détriment de la lutte et de la presse, les grands bénéficiaires. Par ailleurs, le Dg de la Sonatel irrité par l’acharnement de l’Etat, menace de quitter le poste de président du conseil d’administration (Pca) Senelec dont la restructuration est à l’origine de tous les tracas de la Sonatel.

(Source : Réussir, 3 septembre 2011)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 13 529 883 abonnés Internet

  • 13 251 404 abonnés 2G+3G+4G (97,95%)
    • 2G : 28,14%
    • 3G : 49,01%
    • 4G : 22,05%
  • 117 023 clés et box Internet (0,86%)
  • 158 130 abonnés ADSL/Fibre (1,19%)
  • 3 325 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,19%
  • Internet mobile : 98,81%

- Liaisons louées : 22 456

- Taux de pénétration des services Internet : 83,47%

(ARTP, 31 mars 2020)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 211 026 abonnés
- 169 128 lignes résidentielles (80,15%)
- 41 898 lignes professionnelles (19,85%)
- Taux de pénétration : 1,30%

(ARTP, 31 mars 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 948 492 abonnés
- Taux de pénétration : 110,73%

(ARTP, 31 mars 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)