twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Diffamation : El Malick Seck condamné à payer 200 millions à Ousmane Masseck Ndiaye et Mme

mercredi 6 juin 2012

Notre confrère El Malick Seck, administrateur du site facedakar.com et éditeur du magazine "Facedakar Plus", a perdu la première manche de son procès contre le couple Ousmane Masseck Ndiaye-Tamaro Seydi. Poursuivi en diffamation, le journaliste a été reconnu coupable et condamné à une peine d’un an d’emprisonnement, assortie de sursis. Il devra également payer aux plaignants, au titre de dommages et intérêts, la somme de 200 millions Fcfa.

« Depuis un an et demi, El Malick Seck, à travers son site facedakar.com et sa revue "Facedakar Plus", publie une série d’articles infondés à mon sujet », s’est plainte à la barre du Tribunal correctionnel de Dakar la notaire Tamaro Seydi, renseignent nos confrères de l’« Enquête ». Et la propriétaire de l’immeuble qui abritait le Direction exécutive de l’Anoci puis le ministre des Infrastructures, de la Coopération internationale, des Transports aériens et de l’Energie d’ajouter : « Le dernier en date parle d’un voyage imaginaire que j’aurais effectué à Dubaï pour rencontrer un marabout, dans le but de me séparer de mon mari ».

Mme Seck, qui comparaissait seule en l’absence de son époux de président (Ousmane Masseck est à la tête du Conseil économique et social), a fait savoir qu’au début, elle ne voyait pas d’intérêt à poursuivre notre confrère en justice. Mais, ajoute-t-elle, « il ne se gênait pas de raconter n’importe quoi sur moi, allant jusqu’à dire que j’ai divorcé à deux reprises, ce qui est faut ». Dès lors qu’elle estime les articles incriminés « mensongers » et qu’ils lui ont causé « un préjudice familial, moral et même professionnel », elle n’a pas hésité à ester en justice.

Dans leur plaidoirie, les conseils de Mme Seck ont estimé qu’El Malick Seck « est un journaliste qui n’a aucun respect pour la dignité humaine, ni pour la justice de son pays ». Aussi, ont-ils requis contre lui, pour laver l’affront subi par leurs clients, des dommages et intérêts d’un montant de 250 millions Fcfa par conjoint, soit un demi-milliard.

Suivant presque les avocats de la plaignante dans leur requête, le Tribunal a condamné El Malick Seck à payer, à M. Ousmane Masseck Ndiaye et Mme Tamaro Seydi, la somme de 200 millions de Fcfa au titre de dommages et intérêts. Quant à la sanction pénale, elle se limite à un an d’emprisonnement avec sursis. Une épée de Damoclès qui pend donc au-dessus la tête de notre confrère... A moins qu’il n’interjette et ne gagne en Appel.

(Source : Le Dakarois, 6 juin 2012)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 14 825 111 abonnés Internet

  • 14 016 086 abonnés 2G+3G+4G (97,90%)
    • 2G : 23,96%
    • 3G : 43,14%
    • 4G : 32,90%
  • 177 363 abonnés ADSL/Fibre (1,21%)
  • 134 098 clés et box Internet (0,90% )
  • 2 258 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,20%
  • Internet mobile : 98,80%

- Liaisons louées : 22 706

- Taux de pénétration des services Internet : 88,74%

(ARTP, 31 décembre 2020)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 228 774 abonnés
- 186.695 résidentiels (81,61%)
- 42 079 professionnels (18,39%)
- Taux de pénétration : 1,36%

(ARTP, 31 décembre 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 078 948 abonnés
- Taux de pénétration : 114,21%

(ARTP, 31 décembre 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)