twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Développement et modernisation du réseau téléphonique rural : Le réseau de Waoundé rénové

vendredi 16 juillet 2004

Le Ministre des Postes et Télécommunications, M. Joseph Ndong, a inauguré vendredi 16 juillet 2004, le réseau téléphonique de Waoundé (département de Matam), localité située à plus de 700 km de Dakar et 87 km de Ourossogui. A Waoundé, la Sonatel a installé un central téléphonique avec une capacité équipée de 256 abonnés. En plus, Sonatel a totalement repris le réseau d’accès téléphonique existant sur lequel étaient raccordés environ 58 abonnés. La rénovation du réseau de Waoundé a coûté 175 millions de FCfa hors TVA. Avec cet équipement, les populations de Waoundé, comme celles de toutes les autres localités rurales du Sénégal qui ont bénéficié d’une telle technologie, n’ont rien à envier aux habitants des localités urbaines, du point de vue de la qualité de service. Waoundé est une zone très enclavée, traversée par un bras du fleuve Sénégal. Son accès en saison des pluies n’est possible que par la pirogue. La population de Waoundé est composée en majorité de Soninké et Hal Pulaar. Le nombre important d’émigrés à travers tous les continents et l’enclavement de Waoundé accroissent les besoins de communication de ses habitants. Le premier réseau téléphonique de Waoundé était un « mono-voie » installé en 1977. Il a été amélioré en 1992 avec l’installation d’un «  IRT 2000 » d’une capacité de 128 abonnés. En 1998, Sonatel a installé dans cette localité un équipement de haute capacité, comparé a celui de 1992, un « SR500 », qui avait permis de résoudre les problèmes de congestions et d’encombrements du réseau. Cet équipement est remplacé par un autre, encore plus performant, dit « CNE » (Concentrateur Numérique Eloigné), inauguré ce vendredi 16 juillet 2004. La mise en service de ce central a permis, au bout de deux semaines, de satisfaire 82 nouvelles demandes qui viennent d’ajouter aux 58 anciens abonnés qui ont été basculés en même temps sur le nouveau central. A ce jour, une dizaine de localités rurales de la région bénéficient d’une telle technologie : Dounga Woro Alpha, Sédo Sébé, Kanel, Sinthiou Garba, Soringo, Sinthiou Babambé, Agnam Civol, Amady Ounaré, Boki Diawé. La couverture du réseau mobile a été améliorée en même temps avec la mise en service d’une nouvelle antenne à Waoundé par la Sonatel Mobiles.

Fait à Dakar, le 16 Juillet 2004

(Source : Sonatel)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 13 529 883 abonnés Internet

  • 13 251 404 abonnés 2G+3G+4G (97,95%)
    • 2G : 28,14%
    • 3G : 49,01%
    • 4G : 22,05%
  • 117 023 clés et box Internet (0,86%)
  • 158 130 abonnés ADSL/Fibre (1,19%)
  • 3 325 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,19%
  • Internet mobile : 98,81%

- Liaisons louées : 22 456

- Taux de pénétration des services Internet : 83,47%

(ARTP, 31 mars 2020)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 211 026 abonnés
- 169 128 lignes résidentielles (80,15%)
- 41 898 lignes professionnelles (19,85%)
- Taux de pénétration : 1,30%

(ARTP, 31 mars 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 948 492 abonnés
- Taux de pénétration : 110,73%

(ARTP, 31 mars 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)