twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Développement de l’inclusion financière dans l’Uemoa : Le groupe Ecobank et Semoa lance un service bancaire via Whatsapp

vendredi 9 juillet 2021

Le groupe Ecobank et la fintech Semoa, à travers leur partenariat, offre un nouveau service de banque numérique via Whatsapp. Ce nouveau service appelé "Express cash by Semoa" et qui contribue à la promotion de l’inclusion financière, rend « faciles et rapides » les opérations bancaires dans toute l’Uemoa.

Des opérations bancaires désormais possibles via Whatsapp. Et le c’est le groupe Ecobank qui fait ainsi une innovation dans le cadre de la promotion de l’inclusion financière dans la zone Uemoa.

En effet, dans le cadre d’un partenariat, la fintech Semoa basée à Lomé et le groupe Ecobank donnent désormais aux utilisateurs de mobile money au Togo la possibilité d’effectuer des opérations bancaires plus rapidement et plus facilement, dans toute l’Union économique et monétaire ouest-africaine (Uemoa), grâce à ce nouveau service de banque numérique via Whatsapp.

A travers un communiqué, l’on indique que le groupe Ecobank, présent dans 35 pays d’Afrique, est la première banque à intégrer ce type de service à ses Gab et à ses Points Express.

Il suffit aux clients, selon le document, d’envoyer un message Whatsapp - ce qui signifie que le service est disponible 24 heures sur 24, 7 jours sur 7 - à l’assistant virtuel de Semoa, appelé Dédé, pour demander un code afin d’effectuer des retraits, de payer des factures ou de transférer de l’argent à des proches au Togo et dans toute la région de l’Uemoa.

L’API développée par Semoa (l’interface de programmation d’applications qui permet aux applications de communiquer entre elles) crée une expérience client totalement novatrice et affirme le rôle de pionnier de l’Open Banking que joue le groupe Ecobank en Afrique, souligne le texte.

Qui ajoute qu’en s’appuyant sur cette technologie, le groupe Ecobank fait le lien entre l’économie numérique et l’économie monétaire. En ce sens, il confie que les commerçants et marchands non bancarisés peuvent accepter et effectuer des paiements numériques, accélérant ainsi l’inclusion financière.

Edem Adjamagbo, directeur général et fondateur de Semoa, a souligné lors du lancement de ce service innovant : « Xpress Cash by SEMOA – associant l’infrastructure de pointe de Ecobank aux services en ligne sécurisés de SEMOA - est l’exemple parfait d’un véritable partenariat dans le domaine de l’innovation financière, susceptible de transformer la vie des populations en Afrique de l’Ouest. »

Selon lui, le fait que les personnes n’ayant pas de compte bancaire ou de carte de crédit puissent désormais retirer de l’argent directement dans les Gab et les Points Xpress Ecobank dans toute la région de l’Uemoa change la donne et fait progresser l’inclusion financière.

Par ailleurs, le conseiller principal fintech du groupe Ecobank précise : « Alors que la banque numérique s’impose de plus en plus, le groupe Ecobank rejoint le nombre croissant de banques, de sociétés de cartes et de prestataires de services de paiement dans le monde qui font appel à des développeurs comme Semoa, l’une des fintechs les plus en vue d’Afrique, pour créer de nouveaux services et améliorer l’expérience client. »

Pour Djiba Diallo, ces services sont désormais plus accessibles grâce à l’Open Banking, qui fournit un accès sécurisé aux données de la Banque. A l’en croire, les fintechs développent des systèmes qui envoient des commandes via une API à des tiers, créant ainsi un service transparent permettant aux clients d’effectuer leurs transactions et d’avoir une vue d’ensemble de leurs finances.

D’après le communiqué, la capacité de Semoa à tester la connectivité, l’authentification et l’autorisation des transactions des clients avant l’activation du service de porte-monnaie électronique au moyen de la Sandbox Ecobank a assuré son succès.

Par ailleurs, fait-on savoir, les revenus générés par le service sont répartis à parts égales entre Ecobank et Semoa, ouvrant des perspectives commerciales très intéressantes pour d’autres fintechs.

Par conséquent, le groupe Ecobank dit encourager ainsi d’autres entreprises de technologie financière à accéder à sa Sandbox et son API pour développer des services plus innovants et plus sophistiqués.

Bassirou Mbaye

(Source : Le Journal de l’Economie sénégalaise, 9 juillet 2021)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 252 221 abonnés
- 210 908 résidentiels (83,62%)
- 41 313 professionnels (16,38%)
- Taux de pénétration : 1,51%

(ARTP, 30 juin 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 667 613 abonnés
- Taux de pénétration : 117,73%

(ARTP, 30 juin 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)