twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Développement de l’économie numérique : le privé en phase avec le gouvernement

mardi 25 mars 2014

Le secteur privé trouve son intérêt dans la vision de l’économie numérique que le gouvernement sénégalais entend mettre en œuvre, a soutenu, mardi à Dakar, Tidiane Dème, directeur de Google Afrique francophone.

"Le développement de l’économie numérique se fera avec le secteur privé. C’est dans son intérêt même de répondre au gouvernement. Nous allons même aller au-delà de l’accompagnement. C’est dans notre intérêt", a-t-il souligné.

Tidiane Dème s’adressait à des journalistes, en marge du "focus group" sur l’économie numérique organisé par le ministère de la Communication et de l’Economie numérique, en partenariat avec les acteurs du secteur.

"Le secteur privé est prêt à se développer. Il y a beaucoup de business, d’emplois dans ce secteur. Aussi, nous développons notre activité dans le cadre fixé par l’Etat", a-t-il relevé.

"Nous n’avons pas attendu aujourd’hui pour accompagner l’Etat. Nous avons eu à lui donner des modèles. L’Etat veut créer de la croissance économique à travers l’économie numérique", a souligné M. Dème.

"Les échanges commerciaux peuvent être plus efficaces et également l’économie numérique peut créer des emplois et faire rayonner l’entrepreneuriat", a précisé le directeur de Google Afrique francophone.

Au-delà de la vision concernant le développement de l’économie numérique, "il y a au Sénégal deux piliers comme le e-gouvernement et le e-business mais également des axes stratégiques comme les infrastructures, la cadre juridique et institutionnel, les ressources humaines, la compétitivité entre autres domaines", a fait valoir Abdoulaye Ndiaye consultant de ce ’’focus group’’, à l’ouverture de la rencontre.

Plusieurs experts et responsables étaient présents à cette rencontre, dont les directeurs généraux de l’Agence de l’informatique de l’Etat (ADIE) et de l’Autorité de régulation des télécommunications et des postes (ARTP), MM. Khassoum Wone et Abou Lô.

Ont égalent assisté à la rencontre, de nombreux dirigeants du secteur privé intervenant dans le secteur de l’économie numérique.

(Source : APS, 25 mars 2014)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 12 045 735 abonnés Internet

  • 11 779 800 abonnés 2G+3G+4G (97,8%)
    • 2G : 25,88%
    • 3G : 53,06%
    • 4G : 21,06%
  • 108 945 clés et box Internet (0,90%)
  • 152 047 abonnés ADSL/Fibre (1,29%)
  • 1766 abonnés bas débit (0,02%)
  • 3 177 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,30%
  • Internet mobile : 98,70%

- Liaisons louées : 22 060

- Taux de pénétration des services Internet : 74,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 5800 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, décembre 2019)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 207 592 abonnés
- 165 915 lignes résidentielles (79,92%)
- 41 677 lignes professionnelles (20,08%)
- Taux de pénétration : 1,28%

(ARTP, 31 décembre 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 880 594 abonnés
- Taux de pénétration : 110,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)