twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Développement de l’agriculture : La technologie du mobile pour accroître le rendement

samedi 1er septembre 2012

Des organisations de la société civile et des ONG sont initiées aux “logiciels et applications mobiles“, afin de résoudre, de manière plus efficace, les difficultés que rencontre le secteur agricole.

Les technologies du mobile pour améliorer la production agricole. C’est loin d’être une vue de l’esprit. À travers un projet appelé Techcamp, l’ambassade des États-Unis au Sénégal a initié des organisations de la société civile, des ONG à l’adoption des “nouvelles technologies“ et outils issus de la technologie pour rendre plus productive et compétitive l’agriculture sénégalaise. Ce premier Techcamp en Afrique de l’Ouest se tient depuis mercredi à Dakar et clôturé hier, après trois jours de formation.

Grâce à des ateliers animés par des experts nationaux et internationaux, des agriculteurs sont formés à l’application des médias sociaux (Facebook, blogs, Google), l’utilisation du ’’M-Money’’ (Mobile money et Orange Money). “Trouver des solutions innovantes aux défis rencontrés dans le secteur de l’agriculture est un choix qui s’est imposé naturellement pour notre premier Techcamp en Afrique de l’Ouest. L’agriculture est un moteur de croissance au Sénégal. Grâce au Techcamp, nous espérons que vous découvrirez de nouveaux moyens d’utiliser les nouvelles technologies pour accroître le rendement du secteur agricole, afin d’aider le Sénégal à devenir un exportateur de denrées alimentaires, plutôt qu’un importateur“, soutient l’ambassadeur des États-Unis au Sénégal, Lewis Lukens. À travers ces outils technologiques, beaucoup d’opportunités s’offrent aux agriculteurs. Ils leur permettront de gagner plus de temps, de trouver des fournisseurs en matière de produits mais aussi des espaces pour écouler leur production. “La technologie est là pour rendre la vie plus facile. Aujourd’hui, la plupart des agriculteurs sont regroupés en groupements. Comme tous les documents sont hébergés sur internet, ils n’ont plus besoin d’appeler. Juste une connexion suffit pour retrouver tout ce dont on a besoin“, explique, Fanta Konaté Ly, Chef de projet marketing. Cela va marquer une nouvelle phase dans la modernisation de l’agriculture. Mais, dans un pays comme le Sénégal, où plus de 70% de la population s’investissent dans l’exploitation agricole, l’analphabétisme peut être un frein à cette avancée. Mais selon Fanta Konaté Ly, plus de 90% des agriculteurs disposent d’un téléphone portable alors qu’ils sont analphabètes. L’analphabétisme ne constitue pas pour lui une entrave à l’utilisation de la technologie du mobile.

Aliou Ngamby Ndiaye

(Source : Enquête, 1er septembre 2012)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 770 683 abonnés Internet

  • 10 512 647 abonnés 2G+3G+4G (97,60%)
  • 99 177 clés et box Internet (1,11%)
  • 138 743 abonnés ADSL (1,31%)
  • 17 952 abonnés bas débit (0,17%)
  • 2164 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 633

- Taux de pénétration des services Internet : 68,49%

(ARTP, 31 mars 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 307 736 abonnés
- 237 282 lignes résidentielles (77,11%)
- 70 363 lignes professionnelles (22,86%)
- 84 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,95%

(ARTP, 31 mars 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 977 104 abonnés
- Taux de pénétration : 107,95%

(ARTP, 30 septembre 2018)

FACEBOOK

- 3 100 000 utilisateurs
- Taux de pénétration de Facebook : 32%

(Facebook Ads, décembre 2018)