twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Deux étudiants de l’ESMT inventent un système d’alerte pour prévenir les pénuries de sang

mardi 25 août 2015

Ils se nomment Jean Luc Franseco Semedo et Ntonga Evelyne Inès , deux ingénieurs en télécommunication issus de l’École supérieure multinationale des télécommunications (ESMT). Ils ont mis en place un système d’alerte pour prévenir les pénuries de sang .

Dénommée Diamond, l’application digitale envoie des messages écrits et vocaux en langues nationales pour alerter les donneurs de la probabilité d’une pénurie.

L’application peut être utilisée aussi en cas de rupture de stock en informant, par un clic, les traditionnels donneurs qui sont dans des associations. Elle offre aussi, la possibilité de contacter un donneur d’un groupe rare pour sauver un malade.

En quelque sorte, il s’agira selon les deux jeunes inventeurs, de répertorier , après une autorisation , les donneurs de sang auprès des associations de donneurs dans une base de données . Ensuite ces derniers seront informés en temps réel de la probabilité de l’imminence d’une pénurie ou d’un déficit dans une banque de sang.

Selon les deux ingénieurs , le recours aux technologie offre plus de chance de toucher plus de sénégalais et de convaincre beaucoup d’entre eux.

En effet, le Sénégal avec un taux de 0,45%, est encore loin des normes de l’OMS qui recommande un taux de 2% de donneurs de la population.

Raison de plus pour Jean Luc Franseco Semedo et Ntonga Evelyne Inès de souligner dans les colonnes du journal Le Soleil « qu’il ne suffit pas de venir donner du sang de façon ponctuelle. Nous pensons aussi qu’il est possible de fidéliser les donneurs ».

Ils espèrent que les bonnes volontés et autres entreprises doivent apporter leur soutien au déploiement de cette application à travers tout le Sénégal qui compte 19 banques de sang.

« Nous comptons sur la Responsabilité sociale des entreprises pour sauver des vies car le déploiement à un coup financier » explique Jean Luc Franseco Semedo qui rappelle que l’application va aussi jouer un rôle de relai dans la sensibilisation.

(Source : Social Net Link, 25 août 2015)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 534 038 abonnés Internet

  • 10 531 260 abonnés 2G+3G+4G (97,58%)
    • 2G : 29,14%
    • 3G : 54,77%
    • 4G : 16,08%
  • 101 090 clés et box Internet (0,96%)
  • 151 915 abonnés ADSL/Fibre (1,47%)
  • 1781 abonnés bas débit (0,02%)
  • 2778 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 570

- Taux de pénétration des services Internet : 66,98%

(ARTP, 30 septembre 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 5800 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, décembre 2019)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 225 643 abonnés
- 183 331lignes résidentielles (81,25%)
- 42 312 lignes professionnelles (18,75%)
- Taux de pénétration : 1,4352%

(ARTP, 30 septembre 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 398 285 abonnés
- Taux de pénétration : 110,63%

(ARTP, 30 septembre 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)