twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Deux ans après la libéralisation des télécoms au Sénégal : Tigo réclame toujours le droit d’offrir l’international

samedi 27 mai 2006

Après avoir relevé et signalé les « tracasseries » dont ils font l’objet, le directeur général et le directeur des ressources humaines de Tigo ont fustigé le monopole de la Sonatel qui continue sur les appels internationaux qui constituent « la niche » la plus intéressante de la téléphonie. « Pour les appels internationaux, Tigo utilise les installations de la Sonatel parce que nous envoyons l’appel à Sonatel qui envoie la communication sur l’international », a expliqué M. Niane. Et de marteler : « ce n’est pas normal parce que nous avons les infrastructures nécessaires. Le cahier des charges est clair, on a le droit. nous étions limités au début mais depuis que la fin du monopole est annoncée en juillet 2004, on a le droit comme la Sonatel ». Le directeur des ressources humaines a fait savoir que « Tigo est capable d’envoyer les communications de ces clients partout à travers le monde ». Selon lui, « c’est l’Artp qui nous refuse ce droit ». Il a argumenté que « L’international est un enjeu aujourd’hui de 75 milliards, il sera de 100 milliards et même plus d’ici la fin de l’année et même l’année prochaine. Tigo ne pouvait pas offrir l’international parce que Sonatel avait le monopole sur cette niche qui est la plus rentable du secteur d’activités. Mais le monopole est terminé depuis 2004 ».

M. Niane n’a pu s’empêcher de rappeler que Amadou Top avait prédit que « le monopole de droit allait être suppléé par le monopole de fait ». De son avis, aujourd’hui les faits lui donnent raison. « Deux ans après, on est toujours sous l’ère des monopoles. Il n’y a qu’un seul réseau fixe et il n’y a qu’eux qui ont accès sur l’international malgré le fait que le cahier des charges et la licence de Tigo lui donnent le droit librement de faire l’international parce qu’il n’y a plus de limitation », a regretté le responsable de Tigo. D’un ton ironique, il a lancé : « maintenant que ce monopole est levé et que dans le cahier des charges tout nous donne le droit de faire de l’international, l’Artp estime que nous ne pouvons pas encore le faire pour des raisons que nous ne comprenons toujours pas ». L’Art est censé incarner le droit. « C’est la justice pour nous ». Tigo a révélé qu’il ne peut saisir d’autres instances pour se plaindre parce que c’est beaucoup plus profond.

Le directeur de la réglementation de la Sonatel qui a pris part à ce média-dialogue organisé hier, vendredi 26 mai par le programme Catia 1c et l’institut Panos, ne s’est pas prononcé sur les affirmations de son principal et unique concurrent pour l’instant. Yacinthe Sarr n’a pas attendu les questions des journalistes parce qu’il est parti juste après le panel.

I. L. FAYE

(Source : Sud Quotidien, 27 mai 2006)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 770 683 abonnés Internet

  • 10 512 647 abonnés 2G+3G+4G (97,60%)
  • 99 177 clés et box Internet (1,11%)
  • 138 743 abonnés ADSL (1,31%)
  • 17 952 abonnés bas débit (0,17%)
  • 2164 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 633

- Taux de pénétration des services Internet : 68,49%

(ARTP, 31 mars 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 307 736 abonnés
- 237 282 lignes résidentielles (77,11%)
- 70 363 lignes professionnelles (22,86%)
- 84 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,95%

(ARTP, 31 mars 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 977 104 abonnés
- Taux de pénétration : 107,95%

(ARTP, 30 septembre 2018)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)