twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Désormais l’Afrique a son identité numérique : l’extension « .africa »

samedi 8 juillet 2017

L’Afrique tient son nom de domaine « .africa », qui est désormais son identité numérique. Ceci a été rendu officiel lors du 29e Sommet de l’Union qui s’est tenu à Addis-Abeba en Éthiopie, le 3 juillet dernier. Prétexte idoine pour le commissaire de l’UA pour l’Infrastructure et l’Énergie, Abou Zeid Amani, d’annoncer le début d’une campagne d’incitation des entreprises et institutions à adopter le nouveau nom de domaine africain. Celle-ci s’étendra sur six mois et concernera tous les pays africains. Ce projet avait été initié par la précédente présidente de la Commission de l’UA, Nkosazana Ndlamini-Zuma, qui n’avait de cesse de marteler que l’Afrique aussi devrait absolument avoir sa propre identité numérique et raconter « sa propre histoire ».

Le but…

Il va sans dire que l’arrivée du « .africa » devrait mettre fin à l’utilisation du « .com » qui a duré 32 ans, par les instances officielles africaines. Il lui aura fallu pas moins de 4 ans pour sa conception. L’extension va couvrir tout le continent, que ce soit dans le domaine de l’assurance, celui de la banque, etc. Côté coût, il faudra débourser juste 18 dollars pour rattacher l’extension « .africa » à l’adresse d’un site web, alors qu’il faut débourser une fortune dans certains pays pour les extensions locales :

La Namibie : 2 000 dollars. Au Burkina Faso, c’est assez élevé, c’est dans les 200 dollars. Autre point positif, le succès du nouveau domaine internet ferait aussi du bien aux caisses de l’Union africaine. Les revenus tirés du .africa contribueront à financer la Commission de l’organisation continentale africaine.

En savoir plus sur http://www.culturebene.com/31980-de...

Dariche Nehdi

(Source : Culture Ebène, 8 juillet 2017)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)