twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Désagréments notés sur le réseau téléphonique : Les travaux d’infrastructures seraient en cause

vendredi 16 mai 2008

La mauvaise qualité du réseau de téléphonie mobile ne laisse pas indifférent. Interpellés sur cette question, les responsables de Sonatel Mobiles qui faisaient face à la presse pour annoncer le lancement en juin prochain d’un nouveau produit appelé E-mail mobile d’Orange, ont pointé du doigt les travaux d’infrastructures qui auraient endommagé une partie de leur réseau.

Les désagréments causés par les travaux d’infrastructure notés ces derniers temps ne sont pas d’ordre environnemental. Les responsables de Sonatel Mobiles n’ont pas passé cette question sous silence. Interpellés sur les désagréments notés ces derniers jours sur le réseau de la téléphonie mobile, ils ont lié cette situation, en partie aux désagréments qu’auraient causé les travaux d’infrastructures routiers qui ont endommagé une partie de leur réseau. Le directeur du département planification-réseau de Sonatel Mobiles, Guaydi Ndao, a postulé que : « on est dans un environnement dans lequel, il est très difficile aussi de faire de la qualité ». Avant de faire remarquer que : « il y a eu beaucoup de travaux d’infrastructures ces dernières années qui ont causé beaucoup de dommages à nos infrastructures ». Selon lui, « dès fois, quand vous avez un câble principal coupé et le câble de secours ça devient extrêmement difficile et même dans ces conditions-là, quelque soit le heurt, on est intervenu pour le rétablir le plus rapidement possible ».

Autres éléments relatifs à cette situation, le directeur du département Planification-réseau de Sonatel Mobiles a ajouté le niveau « impressionnant » de l’urbanisation de la ville. « Nous sommes dans une qui se développe avec un urbanisme qui n’est pas facile à suivre et tous ces éléments impactent énormément sur la qualité de service ». Et d’affirmer : « nous ne sommes pas les seuls à le subir et c’est dans ces conditions difficiles que nous arrivons à fournir une qualité de service de taille ». Sur cette lancée, le directeur général de Sonatel Mobiles, Charles Léon Ciss, ne s’est pas empêché de vanter la qualité du service que fourni « son » entreprise. « Nous sommes membres de France Telecom et nous avons le meilleur réseau en terme de qualité ». Pour lui, les coupures et autres désagréments notés dans le réseau sont « à relativiser ».

Avant de concéder que : « nous essayons de faire de la qualité dans un environnement qui ne nous aide pas toujours à le faire. On fait de notre mieux et je crois que n’eut été les quelques difficultés qui arrivent sur l’installation des projets, nous aurions des réseaux de standard européen ». Pour le directeur général adjoint du groupe Sonatel, Jean Bardet, cette même situation de perturbations notée sur le mobile a été vécue en France sur les mobiles et sur l’Adsl. Selon lui, « aujourd’hui, lorsqu’on se compare avec la Jordanie, la Côte d’Ivoire, au Cameroun et autre pays, on est premier ex aequo avec Madagascar. Il y a toute une batterie d’indicateurs notamment le niveau de congestion et le niveau de coupure. On est sur un réseau en mutation permanente. Il est comme un cœur humain ça s’entretient en permanence ».

C’est dans une dynamique concurrentielle que Sonatel Mobiles a développé ses services multimédias sur le mobile orange. Dans ce cadre, elle a annoncé le lancement, le 02 juin prochain, de E-mail mobile d’orange. Un procédé qui va permettre à ses clients dotés d’un téléphone adapté, d’envoyer et recevoir leurs e-mails personnels comme professionnels à partir de leur mobile. Les responsables de l’entreprise logent cette innovation dans une logique de « démocratiser et faciliter l’accès à l’internet » grâce au mobile.

Bakary Dabo

(Source : Sud Quotidien, 16 mai 2008)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)