twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Des sonatéliens opposés à la venue de Global Voice Group

vendredi 25 juin 2010

Les travailleurs de la Sonatel affiliés à la Confédération nationale des travailleurs du Sénégal (CNTS) ont fait part de leur opposition à la venue annoncée sur le marché sénégalais, du prestataire privé Global Voice Group, qui devrait être chargé par l’Etat de la gestion du trafic international de la communication.

S’exprimant au cours d’une conférence de presse, jeudi 24 juin, ils ont fait savoir que l’arrivée de cet opérateur va constituer une menace pour la sécurité nationale. Pire, la Société nationale des télécommunications (Sonatel) va selon eux perdre 50% des ses bénéfices générées surtout par le trafic international.

« Avec l’implantation de Global Voice Group (GVG) au Sénégal, les 50% des bénéfices de la SONATEL vont partir à l’étranger », a déclaré Malick Ndione, secrétaire général adjoint des travailleurs de la SONATEL affiliés à la CNTS.

Selon M. Ndione, le groupe Global Voice, contrairement à ce qu’il prétend, n’est qu’un opérateur alternatif. Il faisait de la terminaison, autrement dit la vente et l’offre de trafic.

« N’ayant pas réussi parce que la SONATEL a une politique vigilante dans le domaine sur le contrôle du trafic international, il a fait croire aux autorités étatiques qu’il est venu en tant que conseiller pour contrôler le trafic » dans le but d’éviter la fraude, a-t-il soutenu.

Malick Ndione a dit que l’attitude de Global Voice n’est qu’une manière de concurrencer la SONATEL. Il a prévenu que les conséquences d’une telle situation seront « énormes. »

« D’un côté la surtaxe que l’Etat va appliquer sur le tarif entrant va faire que les prix vont augmenter. De l’autre, demain, comme il (GVG) est spécialisé dans la terminaison des trafics, connaissant là où passe le trafic, il sera capable de démarcher d’autres opérateurs », a expliqué M. Ndione.

Au final, « la sécurité même de l’Etat est menacée, parce que celui détient les télécommunications de votre pays, détient aussi sa sécurité. »

Youssouph Badji

(Source : Kanal150, 25 juin 2010)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 252 221 abonnés
- 210 908 résidentiels (83,62%)
- 41 313 professionnels (16,38%)
- Taux de pénétration : 1,51%

(ARTP, 30 juin 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 667 613 abonnés
- Taux de pénétration : 117,73%

(ARTP, 30 juin 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)