twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Des experts d’Afrique francophone planchent sur la planification et la législation des TIC

lundi 18 juin 2007

Une vingtaine d’experts nationaux et internationaux en planification et en législation dans le domaine des technologies de l’information et de la communication ont entamé, lundi à Dakar, une réunion régionale (Afrique francophone), a constaté l’APS.

La rencontre est organisée par l’Organisation islamique pour l’éducation, les sciences et la culture (ISESCO), en collaboration avec le ministère de la Culture et Patrimoine historique classé, dans le cadre de la célébration de "Dakar, capitale de la culture islamique en 2007".

Elle a pour objectif d’inciter les Etats membres d’Afrique francophone à renouveler les plans et législations relatifs à l’information et à la communication, conformément aux conditions exigibles pour la réalisation de la société de l’information, à l’horizon 2015, indique-t-on.

La réunion de deux jours vise aussi à permettre de sensibiliser les Etats sur la nécessité de s’ouvrir sur les nouvelles législations et planifications en matière de développement, conformément au Sommet mondial de la société de l’information (SMSI), organisé à Tunis en 2005 qui avait adopté un plan d’action global qui traduit la vision commune et les principes directeurs des TIC en des plans d’action concrets.

Cette stratégie vise à promouvoir l’usage des produits, réseaux, services et applications basées sur les TIC, et à aider les pays membres d’Afrique francophone à surmonter la fracture numérique contre laquelle le chef de l’Etat, Me Abdoulaye Wade a joué un grand rôle, souligne-t-on.

Pour cette raison, les Etats membres de l’ISESCO devraient intégrer les dimensions de la réforme, de législation et de la réglementation dans leurs démarches visant l’édification de la société de l’information et de la communication.

Présidant la cérémonie de l’ouverture, le directeur du cabinet du ministre des Postes et des Télécommunications, Dame Gaye a souligné que le Sénégal a mis l’accent sur le plan d’action et législation pour atteindre le renforcement de la culture du dialogue et de la communication entre différentes catégories sociales sur le plan intérieur, afin de favoriser les conditions propices à l’édification de la société de l’information et de la communication.

En effet, "le Sénégal a compris que les TIC constituent le tremplin vers une culture communicationnelle fondée sur la liberté d’expression et d’échange d’information, dans le respect de la loi et des valeurs culturelles, religieuses et éthiques immuables".

(Source : APS, 18 juin 2007)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 12 045 735 abonnés Internet

  • 11 779 800 abonnés 2G+3G+4G (97,8%)
    • 2G : 25,88%
    • 3G : 53,06%
    • 4G : 21,06%
  • 108 945 clés et box Internet (0,90%)
  • 152 047 abonnés ADSL/Fibre (1,29%)
  • 1766 abonnés bas débit (0,02%)
  • 3 177 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,30%
  • Internet mobile : 98,70%

- Liaisons louées : 22 060

- Taux de pénétration des services Internet : 74,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 5800 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, décembre 2019)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 207 592 abonnés
- 165 915 lignes résidentielles (79,92%)
- 41 677 lignes professionnelles (20,08%)
- Taux de pénétration : 1,28%

(ARTP, 31 décembre 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 880 594 abonnés
- Taux de pénétration : 110,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)