twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Des courriers électroniques entre Ndongo Diaw et le Cabinet de Wade récupérés dans le cadre de l’affaire MTL : La Section Recherches prend le Palais en flagrant délit

mardi 3 juillet 2012

Si Moustapha Yacine Guèye a échappé à la prison en recrachant au Parquet un milliard de F Cfa et en s’engageant à compléter un restant de 860 millions, Ndongo Diaw, Mamadou Yaké Ba et Léon Patrice Sagna ont passé hier leur première nuit en prison. Révélations sur un scandale de l’Etat dans lequel le Cabinet de Wade a été épinglé en flagrant délit à travers des courriers électroniques.

L’ancien Directeur général de l’Autorité de régulation des télécommunications et des postes (Artp), Ndongo Diaw, a été écroué, hier, par le Doyen des juges d’instruction, en même temps que l’agent comptable particulier Mamadou Yaké Ba et Léon Patrice Sagna du service financier. Patron de la Société Mtl, Moustapha Yacine Guèye a lui transigé auprès du Parquet. En effet, Libération est en mesure de révéler, qu’il a signé dans le bureau du Procureur un chèque d’un milliard de F Cfa et s’est engagé à verser 867 millions de F Cfa restants dans un bref délai. C’est pourquoi il n’a pas été visé dans le réquisitoire introductif du Ministère public transmis à Mahawa Sémou Diouf. Quant à Ndongo diaw, il était difficile pour lui de consigner parce que le Parquet le vise directement pour 3,6 milliards de F Cfa et de 1,8 milliard de F Cfa, soit un total de 5,4 milliards de F Cfa détournés, comme nous le révélions. Mamadou Yaké Bâ et Léon Sagna sont quant à eux visés pour 1,8 milliard de F Cfa chacun.

La Présidence démasquée

Le Doyen des juges a retenu le détournement de deniers publics, la corruption passive, la conclusion et le faux et usage de faux portant sur les montants sur évoqués pour chaque cas. N’empêche, Libération est en mesure de révéler le Parquet et a aussi visé X dans son information et ceci pourrait être fatal à d’anciens hauts responsables à la présidence de la République et pour cause. Au fil des investigations, la Section Recherches de Dakar a pu mettre la main sur les courriers électroniques échangés entre Ndongo Diaw et le Cabinet du Président sortant, Abdoulaye Wade. Ces courriers instruisaient Ndongo Diaw de régler dans les plus brefs délais les « factures » de Mtl.

Un avenant scandaleux pour contourner le refus des opérateurs de casquer. Une délégation judiciaire devrait permettre aux enquêteurs d’approfondir ce point. Un autre gros scandale a été découvert par les enquêteurs. Les gendarmes ont constaté qu’à la suite du refus des opérateurs (Sonatel, Tigo et Expresso) de payer les sommes que réclamaient l’Artp dans le cadre des appels entrants, un avenant a été signé, entre Ndongo Diaw et Moustapha Yacine Guèye. L’avenant décrétait que Mtl pouvait être directement payé par l’Artp sur la base de simples factures. Une manière de contourner la réticence des opérateurs, car normalement, c’est après que ces derniers ont payé que les sommes devant revenir à Mtl devaient être défalquées. Si le faux s’est greffé sur le dossier, c’est que les enquêteurs ont conclu à des manœuvres frauduleuses sur un chèque de 1,8 milliard de F Cfa. Comme nous le révélions, à la suite d’un voyage à l’étranger de l’acp, Ndongo Diaw, pressé « d’en haut » pour libérer les montants « dus » à Mtl, donné les documents à Léon Patrice Sagna pour lui demander d’établir un chèque pour Mtl qu’il a consigné. Or, Sagna n’avait aucune prérogative pour contre signer le chèque.

Cheikh Mbacké Guissé

(Source : Libération, 3 juillet 2012)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 770 683 abonnés Internet

  • 10 512 647 abonnés 2G+3G+4G (97,60%)
  • 99 177 clés et box Internet (1,11%)
  • 138 743 abonnés ADSL (1,31%)
  • 17 952 abonnés bas débit (0,17%)
  • 2164 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 633

- Taux de pénétration des services Internet : 68,49%

(ARTP, 31 mars 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 307 736 abonnés
- 237 282 lignes résidentielles (77,11%)
- 70 363 lignes professionnelles (22,86%)
- 84 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,95%

(ARTP, 31 mars 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 977 104 abonnés
- Taux de pénétration : 107,95%

(ARTP, 30 septembre 2018)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)