twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Des certificats vaccinaux basés sur la Blockchain

mercredi 24 mars 2021

En Asie, la technologie de la Blockchain, qui permet l’authentification et la traçabilité des documents numériques, sert désormais à certains pays dans leur stratégie vaccinale contre la Covid-19.

En effet, la Malaisie et Singapour s’appuient dessus pour sécuriser et authentifier leurs certificats de vaccination, avec la mise en place d’une fonction de traçabilité qui indique le lot exact du flacon de vaccin utilisé pour chaque inoculation.

L’information est révélée par le ministre malaisien des Sciences, de la Technologie et de l’Innovation, Khairy Jamaluddin, dans un post Facebook, hier mardi 23 mars. C’était au sortir d’une rencontre avec le ministre singapourien des Affaires étrangères, Dr Vivian Balakrishnan. « La Malaisie et Singapour utilisent tous deux la technologie blockchain à cette fin (pour délivrer leurs certificats de vaccination) », a notamment expliqué l’officiel.

Pour les deux pays asiatiques, il s’agit notamment de coopérer pour « assurer l’interopérabilité entre les deux systèmes, en tenant compte des normes établies par l’Organisation mondiale de la santé (OMS), l’Association internationale du transport aérien (IATA) et d’autres pays. »

En effet, chez eux comme partout ailleurs, l’un des défis liés aux certificats vaccinaux, c’est bien l’authentification et la reconnaissance des documents d’un pays à l’autre, et d’un système à l’autre. En cela, la blockchain, qui rend à terme les documents quasi-infalsifiables, se positionne comme un atout majeur.

« Actuellement, nous cherchons spécifiquement à obtenir une reconnaissance mutuelle de la certification ainsi que des tests, afin que nous puissions nous fier aux certifications des uns et des autres dans le but de faciliter les flux transfrontaliers, notamment les personnes qui ont été testées et vaccinées et qui peuvent voyager en toute sécurité », a déclaré dans ce sens, le Dr Balakrishnan, lors de la conférence de presse.

(Source : Agence Ecofin, 24 mars 2021)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 154 400 abonnés Internet

  • 14 826 621 abonnés 2G+3G+4G (98,76%)
    • 2G : 22,99%
    • 3G : 41,61%
    • 4G : 35,40%
  • 186 225 abonnés ADSL/Fibre (1,24%)
  • 139 205 clés et box Internet (0,90% )
  • 2 349 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,20%
  • Internet mobile : 98,80%

- Liaisons louées : 4 019

- Taux de pénétration des services Internet : 90,71%

(ARTP, 31 mars 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 236 763 abonnés
- 195 398 résidentiels (82,53%)
- 41 365 professionnels (17,47%)
- Taux de pénétration : 1, 41%

(ARTP, 31 mars 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 420 501 abonnés
- Taux de pénétration : 116,25%

(ARTP, 31 mars 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)