twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Des animateurs de radios communautaires outillés sur la méthodologie des témoignages

lundi 4 mars 2013

La ville de Kolda abrite depuis lundi matin une session de formation des animateurs des radios communautaires des régions de Kédougou et de Sédhiou, a constaté le correspondant de l’APS.

Organisée à l’initiative de l’Institut Panos Afrique de l’Ouest, la formation est axée sur la méthodologie du témoignage oral.

Libass Hann, de l’Institut Panos Afrique de l’Ouest, souligne qu’elle s’inscrit ‘’dans le cadre de la mise en œuvre du projet +Renforcer le rôle des médias pour la transparence dans la gestion des ressources publiques et le contrôle citoyen, financé par l’ambassade des Pays-Bas à Dakar’’.

Pour cette session de formation, "[…] nous avons regroupé les radios locales des régions de Sédhiou et de Kédougou, pour former les animateurs à la technique d’interview, le témoignage oral’’, a-t-il expliqué.

Il a précisé ’’qu’il s’agira […] de renforcer les capacités des acteurs à établir des liens entre ces témoignages et les enjeux de gouvernance liés au budget, au foncier, aux ressources forestières et aux industries extractives’’.

Ainsi, la rencontre de Kolda devrait-elle ‘’permettre aux animateurs des radios locales d’améliorer leurs capacités techniques et éditoriales à utiliser des témoignages pour produire des programmes radio’’.

Ce faisant, ils mettront ‘’en avant les préoccupations exprimées par des groupes marginalisés […] en relation avec les enjeux de la gouvernance’’.

Selon Libasse Hann, le but de la formation est de permettre aux journalistes des radios locales de maîtriser la collecte d’histoires, de vie ou de préoccupations exprimées directement par des citoyens, à travers des témoignages et de maîtriser l’exploitation de ces témoignages.

Cela favorisera ainsi la réalisation de programmes radio axés sur la gestion du budget des collectivités locales, la gestion foncière, la gestion des ressources minières et des ressources naturelles et halieutiques.

(Source : APS, 4 mars 2013)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 534 038 abonnés Internet

  • 10 531 260 abonnés 2G+3G+4G (97,58%)
    • 2G : 29,14%
    • 3G : 54,77%
    • 4G : 16,08%
  • 101 090 clés et box Internet (0,96%)
  • 151 915 abonnés ADSL/Fibre (1,47%)
  • 1781 abonnés bas débit (0,02%)
  • 2778 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 570

- Taux de pénétration des services Internet : 66,98%

(ARTP, 30 septembre 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 5800 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, décembre 2019)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 225 643 abonnés
- 183 331lignes résidentielles (81,25%)
- 42 312 lignes professionnelles (18,75%)
- Taux de pénétration : 1,4352%

(ARTP, 30 septembre 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 398 285 abonnés
- Taux de pénétration : 110,63%

(ARTP, 30 septembre 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)