twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Dérives sur internet/Macky Sall veut stopper net l’hémorragie : « Il n’est pas question de remettre en cause quelque liberté que ce soit, mais il faut limiter les abus ! »

mardi 25 octobre 2022

Le 8e forum paix et sécurité de Dakar a aussi été l’occasion pour le président de la République Macky Sall, d’évoquer la question des dérives sur internet. Le chef de l’État qui a procédé au lancement de cette édition à Diamniadio, est bien pour le renforcement de la lutte contre la cybercriminalité. « Cette frénésie quotidienne des réseaux sociaux est aujourd’hui devenue une fabrique massive de fake news et de manipulation. Le monde réel est à la merci d’un monde virtuel qui répand à haut débit la tromperie, le populisme, le radicalisme, la haine et la violence qui sont autant de pratiques malsaines qui ne peuvent relever de la liberté d’expression », a soutenu le chef de l’État en présence de ses hôtes venus de plusieurs pays et aussi des membres du gouvernement.

Selon le président Macky Sall, droit et liberté vont de pair avec responsabilité. Car, nulle liberté ne donne licence à l’atteinte des droits et à la dignité d’autrui. Il n’est pas aussi question de saper la cohésion sociale et la stabilité institutionnelle d’un pays. Il y a urgence de renforcer les moyens de lutte contre la cybercriminalité, c’est d’ailleurs la vocation de l’école de cyber sécurité à vocation régionale mise en place par la Sénégal et la France et qui doit former des experts dans ce domaine, » note le chef de l’État.

Dans le même esprit, le président de la République estime qu’il est temps de réglementer les réseaux sociaux pour en limiter les abus. « Il nous faut limiter tout acte favorisant la promotion de la violence et de la haine dans nos pays », a-t-il conclu...

(Source : Dakar Actu, 25 octobre 2022)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 16 350 690 abonnés Internet

  • 16 349 008 abonnés 2G+3G+4G (97,25%)
    • 2G : 18,12%
    • 3G : 32,22%
    • 4G : 49,66%
  • 213 908 abonnés ADSL/Fibre (1,32%)
  • 234 052 clés et box Internet (1,43% )
  • 1682 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,30%
  • Internet mobile : 98,670%

- Liaisons louées : 4 491

- Taux de pénétration des services Internet : 94,98%

(ARTP, 31 mars 2022)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 266 260 abonnés
- 225 387 résidentiels (84,65%)
- 40872 professionnels (15,35%)
- Taux de pénétration : 1,54%

(ARTP, 31 mars 2022)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 20 067 256 abonnés
- Taux de pénétration : 116,57%

(ARTP, 31 mars 2022)

FACEBOOK

3 850 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 2,95 millions

- Instagram : 1,1 million

- LinkedIn : 800 000

- Twitter : 189 800

(Datareportal, Mars 2022)

PRÉSENTATION D’OSIRIS

batik