twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Déplorant des dérives, les autorités veulent réguler les réseaux sociaux

lundi 14 juin 2021

Après la sortie du président sénégalais Macky Sall sur les dérives émanant des réseaux sociaux, le ministre de l’économie numérique a annoncé des mesures pour éradiquer ce que les autorités considèrent comme un fléau.

La régulation des réseaux sociaux est devenue un enjeu majeur pour les autorités sénégalaises qui comptent faire des efforts considérables pour y arriver. Cependant le ministre de l’Économie numérique, Yankhoba Diattara, estime qu’il faut une approche inclusive et participative.

"La régulation du secteur des réseaux sociaux est une problématique mondiale", reconnaît d’emblée l’autorité. Pour lui, le gouvernement du Sénégal est "conscient des enjeux mais également, mais étant soucieux de la protection des citoyens, de leur dignité et de leur liberté a entamé une réflexion pour réfléchir ensemble sur un cadre d’harmonisation et de régulation du secteur", explique-t-il.

Les acteurs du secteur sont aussi conscients des dérives sur le net. Et pour eux, l’approche inclusive et participative annoncée par le ministre est primordiale pour réussir le pari de la régulation.

"Les réseaux sociaux sont des espaces de liberté d’expression et ce sont des moyens qui permettent aux usagers et aux populations de donner leur avis sur comment le pays est géré et comment les choses se passent", estime Mouhammad Ciss, spécialiste des réseaux sociaux. "N’oublions pas que c’est un droit", ajoute-t-il.

Il reconnaît toutefois que les "dérives que l’on voit sur internet sont un fléau. Mais pour résoudre tout cela il faut impliquer les acteurs, donner également la possibilité aux usagers de donner leur avis sur comment tout cela devra se faire".

"Les plateformes digitales ont déjà prévu un cadre légal pour encadrer tout cela avec la possibilité de signalement mais il faut bien sûr encadrer en impliquant tout le monde", soutient-il.

Les réseaux sociaux connaissent un engouement auprès d’un public très varié. Raison pour laquelle des mesures doivent être prises pour le bien de tous nous, explique-t-il.

Il pense que les acteurs médiatiques ont aussi un grand rôle à jouer.

La politique, les affaires de mœurs, les rivalités entre fans de célébrités, les médisances, les Fake news, sont autant de choses qui polluent la toile.

Selon le ministre Diattara, éradiquer toutes ces dérives passera d’abord par une phase de réflexion incluant les acteurs et tous ceux qui gravitent autour du digital.

Les enjeux sont énormes. Le Nigeria vient de suspendre Twitter après ce qu’Abuja considère un crime de lèse-majesté : la plateforme a osé supprimer un message du président Muhamadu Buhari. Facebook de son côté a suspendu pour deux ans l’ancien président américain Donald Trump.

Le Sénégal va-t-il réussir le pari de l’exception numérique ? Il suffira d’attendre pour voir l’issue de ce débat réel sur le monde virtuel.

Seydina Aba Guèye

(Source : Voice of America, 14 juin 2021)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 252 221 abonnés
- 210 908 résidentiels (83,62%)
- 41 313 professionnels (16,38%)
- Taux de pénétration : 1,51%

(ARTP, 30 juin 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 667 613 abonnés
- Taux de pénétration : 117,73%

(ARTP, 30 juin 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)