twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Déploiement de la 5G au Sénégal : Le déficit de formation plombe son envol

lundi 21 décembre 2020

Le 24 novembre dernier, la Société nationale des télécommunications du Sénégal, détenue en majorité par le groupe télécoms Orange, a testé la 5G.

Avec un très haut débit, la 5G qui offre tout un écosystème de privilèges (ville intelligente, sécurité, maison connectée, etc,) ne semble pas encore prête à être accueillie au Sénégal.

Certains aspects bloquent encore son déploiement. L’un des points soulevés par le syndicat des travailleurs de la Sonatel, c’est le manque de formation du personnel dudit opérateur.

"Ce qui nous préoccupe, nous salariés, c’est que le personnel n’a pas été formé à la technique de la 5G. C’est un grand problème. Il nous a fallu l’accompagnement d’un autre opérateur ou équipementier pour pouvoir faire ce test. Il y a à revoir et faire en sorte pour que les opérateurs aient cette compétence interne pour mener à bien l’activité pour nous donner la possibilité de bénéficier des qualités de la 5G qui est une nouvelle technologie", a confessé Babacar Sarr, secrétaire général du Syndicat de la Sonatel.

C’était au cours des assises du syndicat des travailleurs de la Sonatel qui se sont tenues le week-end dernier à Saly.

Une occasion saisie par les syndicalistes pour diagnostiquer l’environnement des télécommunications avec l’apparition de la 5G, pour l’intelligence artificielle.

Selon, M. Sarr, "Les télécommunications sont considérées comme la révolution du 3ème millénaire partout dans le monde. La 5G, c’est le très haut débit qui nous permettra d’avoir des solutions qu’on n’avait pas auparavant. Avec la 5G, vous pouvez surveiller votre maison n’importe où dans le monde. Vous pouvez être aux États-unis et fermer les portes de votre maison au Sénégal. C’est une révolution. Il faut que la 5G soit une réalité au Sénégal".

(Source : Seneweb, 21 décembre 2020)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 154 400 abonnés Internet

  • 14 826 621 abonnés 2G+3G+4G (98,76%)
    • 2G : 22,99%
    • 3G : 41,61%
    • 4G : 35,40%
  • 186 225 abonnés ADSL/Fibre (1,24%)
  • 139 205 clés et box Internet (0,90% )
  • 2 349 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,20%
  • Internet mobile : 98,80%

- Liaisons louées : 4 019

- Taux de pénétration des services Internet : 90,71%

(ARTP, 31 mars 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 236 763 abonnés
- 195 398 résidentiels (82,53%)
- 41 365 professionnels (17,47%)
- Taux de pénétration : 1, 41%

(ARTP, 31 mars 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 420 501 abonnés
- Taux de pénétration : 116,25%

(ARTP, 31 mars 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)