twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Départ de Jumia au Rwanda : E-déclin ou Alibaba devient-il un concurrent trop sérieux ?

lundi 16 décembre 2019

Après son retrait du Cameroun et de la Tanzanie en Novembre dernier, Jumia, le géant africain du E-commerce a suspendu certaines de ses activités au Rwanda telles que la livraison de nourriture et de boissons “Jumia-Food”, ce 9 Décembre-ci, suite à son annonce.

« Nous regrettons de vous informer que Jumia suspendra ses opérations de livraison à la demande au Rwanda », a déclaré Jumia dans une note adressée à sa clientèle rwandaise.

Une annonce qui intervient alors que ses indicateurs sont au plus bas depuis son entrée remarquée à la bourse de New York en avril dernier.

Introduite à 14,5 dollars, son action s’était d’abord envolée en trois semaines à presque 47 dollars. Sa chute fut ensuite quasi continue, pour atteindre son plus bas niveau ce mardi-ci et serait évaluée à environ 5 dollars.

Même si le site de Jumia Food Rwanda est toujours accessible, il est prévu selon la note du groupe qu’aucune commande ne sera traitée à partir de ce 9 décembre, date marquée par la fermeture de tous les comptes clients.

Selon le directeur général de Jumia pour les opérations rwandaises, Albert Munyabugingo : “ La firme accuse d’énormes problèmes de rentabilité sur les différents marchés.” C’est ce qui a motivé la décision de suspendre certaines opérations. Il ajoute également que le groupe souhaite « recentrer ses activités ».

Rappelons aussi qu’il y a moins de deux ans, Jumia Rwanda avait décidé de fermer sa plateforme Jumia Market place. Son explication était qu’il voulait désormais se concentrer sur son site de livraison de nourriture. Le besoin d’élaborer une nouvelle approche du marché local avant de se relancer avait aussi été énoncé.

Même scénario lors de la cessation des activités au Cameroun : « Nous sommes arrivés à la conclusion que notre portail transactionnel, tel qu’il est exploité aujourd’hui, n’est pas adapté au contexte actuel au Cameroun« , a déclaré Jumia dans un communiqué, annonçant que ses activités de commerce électronique avaient été suspendues.

Coïncidence ou pas, cela semble bien l’être, car au même moment le géant chinois Alibaba Group qui s’est implanté au Rwanda depuis l’année dernière étend ses activités de jour en jour . Le groupe qui y a lancé sa première plateforme compte faire de ce pays son Hub africain, le temps de s’élargir et de conquérir de nouveaux horizons.

Hélène Faye, Rédactrice Web Publi Tech Echo

(Source : Publitechecho., 16 décembre 2019)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 13 529 883 abonnés Internet

  • 13 251 404 abonnés 2G+3G+4G (97,95%)
    • 2G : 28,14%
    • 3G : 49,01%
    • 4G : 22,05%
  • 117 023 clés et box Internet (0,86%)
  • 158 130 abonnés ADSL/Fibre (1,19%)
  • 3 325 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,19%
  • Internet mobile : 98,81%

- Liaisons louées : 22 456

- Taux de pénétration des services Internet : 83,47%

(ARTP, 31 mars 2020)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 211 026 abonnés
- 169 128 lignes résidentielles (80,15%)
- 41 898 lignes professionnelles (19,85%)
- Taux de pénétration : 1,30%

(ARTP, 31 mars 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 948 492 abonnés
- Taux de pénétration : 110,73%

(ARTP, 31 mars 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)