twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Dématérialisation des procédures judiciaires : La justice clique sur les Tic

vendredi 17 septembre 2021

La justice sénégalaise sera bientôt connectée aux Technologies de l’information et de la communication (Tic), avec le projet de dématérialisation des procédures judiciaires initié par le ministère de la Justice avec le soutien du Programme d’appui à la modernisation de l’administration (Pama).

La justice entre dans l’ère du digital avec le projet de dématérialisation des procédures judiciaires initié par le ministère de la Justice avec le soutien du Programme d’appui à la modernisation de l’administration (Pama). Un projet qui vise à moderniser l’administration de la justice. Selon le Procureur général près la Cour d’appel de Thiès, ce nouveau système informatique de la justice leur permettra d’être plus performants. Djibril Bâ présidait hier la mission de concertation et d’échange sur ledit projet. « On parle de la modernisation de la justice depuis plus de 20 ans parce que nous voulons pérenniser un Etat de droit. Nous avons en face des usagers particulièrement exigeants qui veulent avoir l’information et les documents qu’ils cherchent à temps réel. Mais avec le système actuel que nous connaissons c’est extrêmement difficile. » Pour preuve, fera remarquer le magistrat, « une personne qui est née à Tambacounda et qui se trouve à Dakar quand elle veut avoir un casier judiciaire ou un certificat de nationalité, est obligée d’aller jusqu’à Tambacounda. Cela pose problème », dit le chef du Parquet général de la Cour d’appel de Thiès, Djibril Bâ, qui se réjouit de « l’introduction des Technologies de l’information et de la communication (Tic) qui peut régler ce problème rapidement à moins d’une heure de temps ». Et le juriste de poursuivre aussi : « Nous pouvons arriver à une modernisation de la justice et faire face à ce public exigeant qui demande une information ou l’obtention de documents dans les domaines qui les intéressent très rapidement. » Et donc : « Ce projet participe à la modernisation de la justice et à la satisfaction des usagers du service public. Et la justice en a besoin. » Surtout en cette période de pandémie où les « gens ne peuvent pas se déplacer. Les rassemblements sont interdits, de même que les regroupements. Il faut donc utiliser les Tic. Et de la même manière que les autres services de l’Etat ou du secteur privé utilisent les Tic, l’administration de la justice également en a besoin », requiert le Procureur général près la Cour d’appel de Thiès.

A sa suite, Cheikh Fall Mbaye, directeur de la Pro­motion et de la bonne gouvernance au ministère de la Justice, soutient que la dématérialisation des procédures judiciaires constitue un levier d’amélioration de la qualité des services qui sont rendus aux usagers. A ce titre, « une série de concertations a été initiée avec les différentes juridictions du pays, à savoir Kaolack, Thiès, Saint-Louis et Ziguin­chor après le lancement à Dakar, pour présenter le projet qui consiste à organiser un colloque international au mois de novembre prochain. Et ce qui va alimenter ce colloque c’est justement ce que nous allons tirer des rapports issus de ces concertations au niveau des différents ressorts de Cour d’appel », explique le coordonnateur de la 2e composante du Pama, M. Mbaye. En plus de ce colloque, « nous avons prévu d’organiser un hackathon de la justice qui va nous permettre de développer des solutions numériques en ayant des startups d’Etat qui vont nous proposer des solutions numériques pour la dématérialisation des procédures judiciaires et améliorer l’accès au service judiciaire aux différents usagers du service public ».

Ndèye Fatou Niang

(Source : Le Quotidien, 17 septembre 2021)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 252 221 abonnés
- 210 908 résidentiels (83,62%)
- 41 313 professionnels (16,38%)
- Taux de pénétration : 1,51%

(ARTP, 30 juin 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 667 613 abonnés
- Taux de pénétration : 117,73%

(ARTP, 30 juin 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)