twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Démarrage de la TNT en Côte d’Ivoire : pourquoi les chaînes privées sont si angoissées

mardi 13 novembre 2018

L’avenir sans télévision analogique se rapproche. Les quatre chaînes retenues pour diffuser la télévision numérique terrestre en Côte d’Ivoire connaissent leurs numéros de fréquence depuis le mercredi 24 octobre 2018. Une lumière au bout du tunnel mais la tâche pour construire cet écosystème ne s’annonce pas facile. Et pour cause ?

Les promoteurs sont angoissés par le manque de visibilité sur le planning à date du déploiement de la TNT, la politique de mise à disposition du décodeur sur le territoire national et les coûts de diffusion.

Réunis au sein de l’Association des chaînes privées ivoiriennes de la télévision numérique terrestre (ACPI-TNT), les opérateurs télévisuels ont été reçus en audience, le mercredi 7 novembre, par le ministre de la Communication et des Médias, Sidi Touré, rapporte le site du quotidien gouvernemental.

Au cours de la rencontre, ils ont évoqué plusieurs préoccupations, lesquelles sont également relatives à l’équilibre des investissements publicitaires et à la modification de la loi sur la publicité. Selon Fratmat.info, la délégation de l’ACPI-TNT conduite par Jean Philippe Kaboré a aussi pointé l’outil de mesure d’audience ainsi que la stratégie et la campagne de communication de la TNT. Des questions importantes d’autant plus qu’il s’agit pour l’ensemble des acteurs d’œuvrer à ce que décembre 2018 soit le mois du démarrage effectif du déploiement de la TNT en Côte d’Ivoire. Dans cette perspective, le ministre Sidi Touré a rassuré ses hôtes en déclarant être également « à pied d’œuvre pour statuer et stabiliser les options soumises au comité de pilotage » de migration vers la TNT.

Anselme Akéko

(Source : CIO Mag, 13 novembre 2018)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)