twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Démantèlement d’un réseau de détournement d’appels internationaux tenu par deux Egyptiens

mercredi 11 décembre 2019

Les deux délinquants financiers qui opéraient depuis un appartement loué sur l’avenue Lamine Guèye de Dakar ont été interpellés en flagrant délit par la sureté urbaine qui les a trouvés avec un important dispositif technique qui leur permettait d’accomplir leur forfait. Le quotidien Libération qui donne l’information, révèle que les mis en cause sont soupçonnés d’avoir détourné plusieurs milliards de Fcfa qui devaient revenir aux trois opérateurs de téléphonie, à savoir Orange, Free et Expresso. Mais pour l’heure, le montant exact n’est pas connu.

L’enquête menée par par les éléments de la Sureté Urbaine de Dakar, dure depuis quelques mois. Des preuves accablantes ont été réunies pour confondre les mis en cause, selon une source proche de la Police. Lors de la perquisition, les enquêteurs ont trouvé sur place des dizaines d’ordinateurs portables connectés à des sim-box, des amplificateurs, des antennes relais mais aussi des centaines de puces orange, Expresso et Free. Sénégal : 49 cybercriminels qui sévissaient dans la sous-région ont été alpagués.

Pour passer inaperçu et mener tranquillement leur forfait, la bande avait également créé une société écran, dont le siège est aux Almadies, une commune huppée de Dakar, pour importer le matériel de pointe qui permettait de détourner les appels internationaux sans éveiller les soupçons, mais c’était sans compter avec l’efficacité des forces de sécurité sénégalaises. La société écran qui prétendait s’activer dans la transformation arachidière engloutissait l’argent frauduleux tiré des appels internationaux qu’elle virait systématiquement vers des paradis fiscaux.

Pour rappel, l’arrestation de ces deux Egyptiens, n’est pas le premier crime sur les appels internationaux au Sénégal. En 2014, l’ancien capitaine de l’Armée russe Sergei Eledinov et Ingénieur en communication en tout genre a été mis aux arrêts avec ses deux complices français. Le trio a été épinglé suite à une plainte de la Sonatel qui avait constaté une pratique frauduleuse de terminaison d’appels sur son réseau. Les fraudeurs se servait déjà à l’époque d’une technologie haut de gamme en utilisant une ligne ADSL. Ce qui leur permettait de faire apparaitre les appels venant de l’étranger comme des appels émis depuis le territoire sénégalais.

Moustapha Cissé

(Source : Le 360 Afrique, 11 décembre 2019)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 12 045 735 abonnés Internet

  • 11 779 800 abonnés 2G+3G+4G (97,8%)
    • 2G : 25,88%
    • 3G : 53,06%
    • 4G : 21,06%
  • 108 945 clés et box Internet (0,90%)
  • 152 047 abonnés ADSL/Fibre (1,29%)
  • 1766 abonnés bas débit (0,02%)
  • 3 177 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,30%
  • Internet mobile : 98,70%

- Liaisons louées : 22 060

- Taux de pénétration des services Internet : 74,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 5800 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, décembre 2019)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 207 592 abonnés
- 165 915 lignes résidentielles (79,92%)
- 41 677 lignes professionnelles (20,08%)
- Taux de pénétration : 1,28%

(ARTP, 31 décembre 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 880 594 abonnés
- Taux de pénétration : 110,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)