twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Déclaration des amicales de l’UCAD sur les cours en ligne suite à la sortie du MESRI

lundi 8 juin 2020

La percée de la pandémie du covid-19 au Sénégal depuis mars 2020 a fini de créer la psychose dans la conscience collective, de mettre à l’arrêt toutes les activités humaines, d’ébranler l’économie mondiale et de montrer l’impuissance des hommes. Dans un monde marqué jadis par des conflits, rivalités et des oppositions, ces derniers cèdent place aujourd’hui à la seule lutte contre un ennemi commun. L’humanité tout entière retient son souffle et se ligue contre ce virus de covid-19 à la fois coriace frénétique et dévastatrice à l’échelle mondiale et planétaire.

Dans ce contexte de calamité mondiale, les écoles et établissements scolaires ne sont guère épargnés et subissent de plein fouet les conséquences collatérales. En effet à l’instar de la plupart des gouvernements dans le monde, notre pays le Sénégal avait procédé depuis le 16 mars à la fermeture des structures scolaires. Par voie de conséquence nous assistons à un blocage systématique de l’éducation en générale et en particulier l’enseignement supérieur devant l’infirmité et l’inertie des autorités publiques.

Ainsi compte tenu de la déclaration du MESRI le 26 mai 2020 devant la presse écartant toutes hypothèse d’une année blanche et soutenant par la même occasion la continuité des enseignements du supérieur via le numérique et à distance.

Les amicales de l’UCAD ont d’abord constaté avec amertume et déplorent le manque de respect et de considération manifeste de l’autorité à l’égard des représentants d’étudiants qui depuis le début du processus n’ont été associés qu’a titre informatif.

Ensuite constatant que les autorités universitaires dans la précipitation et l’improvisation agite le recours immédiat au numérique à travers des plateformes ;

  • Constatant l’impréparation au numérique qui se justifie par la difficulté de mise en effectivité depuis de cette alternative depuis la fermeture des universités ;
  • Constatant qu’en cette période de vacances forcées les étudiants ont regagné leurs localités respectives et la majeure partie d’entre eux habite parfois dans des contrées pauvres et reculées dépourvues d’électricité et de couverture réseau ;
  • Constatant les inégalités persistantes quant à l’accès et l’usage des outils technologiques connues sous le vocable de fracture numérique ;
  • Constatant que le ministère de l’économie numérique et des télécommunications dans son plan Sénégal haut débit est à moins de 50% en ce mois de juin par rapport à son objectif ;
  • Constatant que certains projets relatifs à l’utilisation du numérique dans l’enseignement supérieur tels qu’ « un étudiant un ordinateur », le projet smart Sénégal E-learning entre la chine et le Sénégal contre toutes attentes n’ont pas aboutis :
  • Considèrent que l’autorité n’est obnubilée et aveuglée que par sa volonté d’assouvir son ambition politique de sauver l’année advienne que pourra.
  • Considérant que les victimes de la fracture numérique sont à égale droit avec les autres et qu’à ce titre l’Université en tant que service public doit garantir un accès universel et sans discrimination aux contenus pédagogiques a tous les étudiants et doit aussi préserver ce principe sacrosaint de l’égalité des chances ;
  • Considérant et conscientes que dans un pays comme le nôtre l’école et l’Université publiques constituent un ascenseur sociale pour tous les jeunes qui viennent de l’intérieur du pays et que par conséquence les inégalités d’ordre pédagogique sont inadmissibles ;
  • Considérant que jusque-là aucune mesure concrète n’a été prise pour faciliter l’accès universel a tous les étudiants aux contenus pédagogiques car il Ya des questions qui sont éminemment politiques et qui ne relèvent point des assemblées délibératives ;

Les amicales de L’UCAD disent niet a l’enseignement à distance sans les prérequis et sont prêtes à faire usage de tous les voies et moyens pour barrer la route au MESRI et a toutes les autorités universitaires qui voudraient faire du forcing.

En effet les amicales de L’UCAD sont plus que jamais déterminées si la situation l’oblige à faire appel à tous leurs membres pour poser des actes forts afin de remplir son rôle de défendeurs des étudiants.

Pour finir les amicales de L’UCAD propose une pure et simple mise à disposition des contenus pédagogiques aux étudiants avec la mise en oeuvre de tous les moyens matériels et financiers nécessaires garantissant l’accès facile ,universel et sans discrimination a tous les étudiants quel que soit leurs localites.et cela en parfaite collaboration avec les communes dans l’étendue du territoire.

Par ailleurs les amicales de L’UCAD exigent la reprise des cours et des TD en présentiel au retour avant toutes évaluations même s’il faudra réduire le quantum horaire et l’organisation des examens en deux sessions. NB : sur ce dernier point les amicales de L’UCAD restent inexorables et intransigeantes.

Signé : FSJP, FST ,FSLH,FASEG et FMPO

Dakar le 8 juin 2020

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 13 529 883 abonnés Internet

  • 13 251 404 abonnés 2G+3G+4G (97,95%)
    • 2G : 28,14%
    • 3G : 49,01%
    • 4G : 22,05%
  • 117 023 clés et box Internet (0,86%)
  • 158 130 abonnés ADSL/Fibre (1,19%)
  • 3 325 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,19%
  • Internet mobile : 98,81%

- Liaisons louées : 22 456

- Taux de pénétration des services Internet : 83,47%

(ARTP, 31 mars 2020)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 211 026 abonnés
- 169 128 lignes résidentielles (80,15%)
- 41 898 lignes professionnelles (19,85%)
- Taux de pénétration : 1,30%

(ARTP, 31 mars 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 948 492 abonnés
- Taux de pénétration : 110,73%

(ARTP, 31 mars 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)