twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Déclaration de Dakar : La CTOA a délibéré par rapport à sa redynamisation, à la pérennité du secteur et à la montée des " Over The Top "

jeudi 19 mars 2015

La Conférence des télécommunications ouest-africaines (CTOA) a tenu une session extraordinaire élargie le 19 mars 2015 à Dakar.

Cette conférence a enregistré la présence de treize opérateurs de la sous-région.

La conférence a examiné les points suivants :

  • La redynamisation de l’organisation pour une meilleure prise en charge des défis d’un secteur en mutation permanente,
  • Les mesures réglementaires qui constituent une menace réelle sur la pérennité du secteur des télécommunications,
  • la montée en puissance des OTT (Over The Top) qui impactent négativement sur les revenus des opérateurs et des Etats.

La Conférence :

Considérant le besoin de coopération et d’échanges entre un nombre d’opérateurs le plus large dans la sous-région,

Considérant l’impact négatif que pourrait avoir une décision réglementaire de l’UEMOA imposant un tarif plafond pour le roaming voice et Sms,

Considérant les investissements consentis par les opérateurs sur les câbles sous-marins, pour leur propre besoin en bande passante et pour la commercialisation en accès à internet,

Considérant que l’introduction de passerelle unique de gestion des communications internationales par certains Etats de la sous-région ne prend pas en compte les missions et attributions des opérateurs en leur supprimant de fait la licence de l’international,

Considérant en outre que ces passerelles uniques soient accompagnées de mesures instaurant une taxe supplémentaire sur les communications internationales entrantes en violation de l’acte additionnel A/SA 03/01/07 de la CEDEAO,

Considérant que les OTT, avec leur modèle économique génèrent des revenus considérables en s’appuyant sur les infrastructures qui ne sont pas les siennes sans contrepartie pour les opérateurs détenteurs de licence et nos Etats respectifs

Décide d’adapter ses textes en vue de faciliter l’adhésion de nouveaux membres, de redynamiser et de consolider leurs positions communes face aux enjeux réglementaires et économiques.

Adopte ses nouveaux statuts, s’élargit à tous les opérateurs télécoms de la sous-régions et formule les principales recommandations portant sur :

  • un budget centralisé,
  • une redynamisation des activités, de l’implication des directeurs et experts,
  • une meilleure application du dispositif proposé par le COFTEL et CTOA portant sur le règlement des tarifs roaming de l’UEMOA,
  • la nécessité de garantir aux pays de l’hinterland des tarifs compétitifs afin de leur faciliter l’accès aux câbles sous-marins concernant le Règlement portant conditions d’accès aux stations d’atterrissement de câbles sous-marins (Règlement de la !cedeao),
  • un accompagnement réglementaire pour impliquer les OTT dans la chaîne de valeur et une réflexion CTOA sur le développement d’un partenariat avec les OTT,
  • le respect des textes réglementaires qui interdisent la mise en place d’une Passerelle Unique Internationale,
  • la réaffirmation de la position réfractaire au contrôle des communications sur le réseau si ce contrôle passait outre le respect de l’intégrité, de la sécurité et de la confidentialité des réseaux, etc…

La conférece mandate le Directeur général de Mauritel, Président en exercie pour la coordination des activtés et la mise en oeuvre de ces recommandations.

ont signé : Sotelma, Onatel, Côte d’ivoire Télécom, Sonatel, Orange Niger, Sotelgui, Sonitel, Orange Mali, Bébin Télécom, Orange Guinée, Orange Bissau, Expresso Sénégal.

(Source : CTOA, 19 mars 2015)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 13 529 883 abonnés Internet

  • 13 251 404 abonnés 2G+3G+4G (97,95%)
    • 2G : 28,14%
    • 3G : 49,01%
    • 4G : 22,05%
  • 117 023 clés et box Internet (0,86%)
  • 158 130 abonnés ADSL/Fibre (1,19%)
  • 3 325 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,19%
  • Internet mobile : 98,81%

- Liaisons louées : 22 456

- Taux de pénétration des services Internet : 83,47%

(ARTP, 31 mars 2020)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 211 026 abonnés
- 169 128 lignes résidentielles (80,15%)
- 41 898 lignes professionnelles (19,85%)
- Taux de pénétration : 1,30%

(ARTP, 31 mars 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 948 492 abonnés
- Taux de pénétration : 110,73%

(ARTP, 31 mars 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)