twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Déboutée de la 3e licence de téléphonie mobile Wireless se rebiffe et sollicite l’intervention des Américains

jeudi 6 septembre 2007

Après avoir soumissionné à la procédure d’appel d’offres pour une 3e licence de téléphonie mobile à l’agence de régulation des télécommunications et des postes (Artp), Wireless Sénégal SA a été déboutée. L’Artp considère que cette firme ne remplit pas les conditions d’autorisation d’un troisième opérateur. Les responsables de Wireless dénoncent des « pratiques illicites et des magouilles » à l’agence des télécommunications. Ils promettent de saisir les Américains.

« À la suite d’une annonce, plusieurs investisseurs potentiels ont manifesté leur intérêt pour cette nouvelle licence. C’est seulement à ces derniers qu’il a été demandé de déposer leurs offres fermes au plus tard le 31 Août 2007 ». Ces propos émanent du Directeur Général de l’Agence de régulation des télécommunications et des postes. Lequel, dans une lettre adressée à Cheikh Tidiane Faye, administrateur général de Wireless Sénégal a exprimé la désapprobation de sa candidature. Très en verve, M Faye souligne avec force que c’est une violation flagrante des procédures. Selon lui, « Wireless est en règle avec toutes les institutions pour faire acte de candidature. Ce sont des pratiques malsaines, illicites et des magouilles de la part de l ‘Artp » tonne-il. Protestant contre ce rejet de sa candidature, M Faye assène qu’ils ne vont pas attendre tout bonnement qu’on les amène dans un laboratoire sans rien faire. Il compte ainsi mener une action en justice pour dénoncer ce qu’il appelle « un abus d’autorité, un délit pénal » . Toujours dans la même perspective, notre interlocuteur enfonce le clou : « nous avons déjà saisi nos supérieurs pour inciter les Américains à agir auprès de l’Etat sénégalais à notre faveur » fait-il savoir. A la question de savoir dans quel pays le Wireless a t-il fait ses preuves, l’administrateur Général est resté muet, se contentant de dire seulement qu’il n’existe pas encore l’utilisation du service de l’Artp en Afrique. Et que, un autre pays africain leur a demandé 6 milliards pour offrir sa licence. Mais, ils (Ndlr : les promoteurs de Wireless) ont refusé parce que, dit-il, ils préfèrent travailler pour leur pays. Pour prouver l’efficacité et la performance de son entreprise, M. Faye souligne que l’entreprise a payé ses locaux à 300 cents millions. En conclusion, l’administrateur Général de Wireless déclare que 1.500 Sénégalais ont placé leur espoir sur son entreprise dont les dossiers dorment dans des banques de données.

Louise Bidza

(Source : L’Observateur, 6 Septembre 2007)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 12 045 735 abonnés Internet

  • 11 779 800 abonnés 2G+3G+4G (97,8%)
    • 2G : 25,88%
    • 3G : 53,06%
    • 4G : 21,06%
  • 108 945 clés et box Internet (0,90%)
  • 152 047 abonnés ADSL/Fibre (1,29%)
  • 1766 abonnés bas débit (0,02%)
  • 3 177 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,30%
  • Internet mobile : 98,70%

- Liaisons louées : 22 060

- Taux de pénétration des services Internet : 74,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 5800 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, décembre 2019)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 207 592 abonnés
- 165 915 lignes résidentielles (79,92%)
- 41 677 lignes professionnelles (20,08%)
- Taux de pénétration : 1,28%

(ARTP, 31 décembre 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 880 594 abonnés
- Taux de pénétration : 110,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)