twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Daouda Thiam (SG APPEL) sur la floraison des sites : ‘’Il est temps d’agir’’

dimanche 24 décembre 2017

L’affaire Cheikh Gadiaga soulève encore une fois la lancinante question de la création des sites au Sénégal. L’Association des professionnels et éditeurs de la presse en ligne (Appel) saisit le prétexte pour tirer la sonnette d’alarme. ‘’Ce qui se passe au Sénégal est inédit. Il n’y a que dans ce pays où l’on voit des analphabètes créer des organes de presse ou se réclamer journalistes. Il faut être sérieux. Quelqu’un qui ne peut même pas conjuguer un verbe du premier groupe au passé composé ne peut prétendre être journaliste. Il faut extirper ces gens du système. Cela ne demande que du courage et de la volonté du gouvernement’’, a déclaré Daouda Thiam.

Poursuivant son propos, le journaliste dénonce les conditions nébuleuses dans lesquelles sont créés ces organes. Il appelle le gouvernement à prendre ses responsabilités. Courroucé, il fulmine : ‘’Le problème est que notre Etat est faible. Il assiste à un phénomène extrêmement dangereux, mais il ne réagit que quand ses intérêts ou ses amis sont concernés. Devant l’histoire, le régime actuel aura la responsabilité d’avoir assisté à cette métastase et de n’avoir rien tenté. Le désordre dans le milieu de la presse est sans précédent. On a même parfois honte de revendiquer notre statut de journaliste’’. Ainsi, conclut-il, il est urgent d’agir avant que les choses ne dégénèrent. ‘’On peut tolérer un journaliste qui se trompe de bonne foi. Mais on ne peut laisser les gens insulter d’honnêtes citoyens, juste pour leur soutirer des fonds. Il est temps d’agir, sinon les gens vont de se faire justice eux-mêmes’’.

(Source : L’Enquête, 24 décembre 2017)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 9 606 817 abonnés Internet

  • 9 340 927 abonnés 2G+3G (97,20%)
  • 135 690 clés Internet (1,40%)
  • 111 795 abonnés ADSL (1,20%)
  • 18 405 abonnés bas débit (0,20%)
    - Liaisons louées : 21 114

- Taux de pénétration des services Internet : 62,97%

(ARTP, 31 décembre 2017)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 290 636 abonnés
- 224 105 lignes résidentielles (77,11%)
- 66 463 lignes professionnelles (22,87%)
- 1 148 lignes publiques (0,02%)
- Taux de pénétration : 1,91%

(ARTP, 31 décembre 2017)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 758 366 abonnés
- Taux de pénétration : 103,29%

(ARTP, 31 décembre 2017)

FACEBOOK

- 2 800 000 utilisateurs

(Facebook Ads, août 2017)