twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Dans le numérique, le gouvernement togolais attend du secteur privé qu’il assume au moins 40 % des investissements dès 2020

jeudi 15 février 2018

En ligne avec la vision de faire du Togo un hub logistique, financier et numérique, le gouvernement togolais prévoit d’associer davantage le secteur privé à la dynamique économique qui se dessine dans le digital.

Dans sa vision stratégique sur la période 2018-2022 pour le numérique, Lomé envisage de garantir une présence significative au secteur privé dans les nombreux investissements prévus au titre de ce quinquennat. C’est ce que révèle la déclaration de politique sectorielle pour le numérique.

Le document dévoile les quatre axes stratégiques autour desquels s’articuleront les efforts du gouvernement. Ces axes porteront sur 66 chantiers prioritaires. Dans ce cadre, l’exécutif togolais table sur une forte contribution du secteur privé.

Selon les chiffres avancés par le rapport, Lomé veut porter l’investissement privé annuel à au moins 40 % des investissements globaux à partir de 2020.

Les chantiers prioritaires concernent entre autres : le déploiement des technologies d’accès 3G, 4 G et satellite, la création d’une plateforme dématérialisée de traitement des demandes de travaux d’infrastructures télécoms ou encore l’équipement des centres de diffusion audiovisuelle en numérique pour la TNT. A cela viennent s’ajouter la conception d’un système d’information géographique (SIG) sur toutes infrastructures de réseaux et d’autres projets susceptibles de booster l’économie numérique togolaise.

Ces ambitieux projets serviront d’appui à l’objectif final qui est de passer le taux de pénétration de l’Internet haut débit à 90 % au niveau de la population et 95 % à l’échelle des entreprises.

Fiacre E. Kakpo

(Source : Togo First, 14 février 2018)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 8 761 804 abonnés Internet

  • 8 483 435 abonnés 2G+3G+4G (96,9%)
  • 1131 453 clés et box Internet (1,5%)
  • 117 807 abonnés ADSL (1,3%)
  • 17 965 abonnés bas débit (0,2%)

- Liaisons louées : 21 044

- Taux de pénétration des services Internet : 57,44%

(ARTP, 30 juin 2018)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 292 468 abonnés
- 223 179 lignes résidentielles (76,31%)
- 69 218 lignes professionnelles (23,67%)
- 71 lignes publiques (0,02%)
- Taux de pénétration : 1,92%

(ARTP, 30 juin 2018)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 141 304 abonnés
- Taux de pénétration : 105,80%

(ARTP, 30 juin 2018)

FACEBOOK

- 2 900 000 utilisateurs

(Facebook Ads, décembre 2017)