twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Dakar met le cap sur l’innovation entrepreneuriale

mercredi 29 novembre 2017

Dakar peut se définir comme un écosystème mature comparé à ses voisins, et cela grâce à de solides fondations. C’est sur ces bases qu’une scène entrepreneuriale riche et variée est apparue.

Cet écosystème est attrayant car il dispose à la fois d’une excellente culture de travail, d’un développement humain et technologique conséquent, mais aussi d’une dynamique propre, portée par une population très entreprenante. Cette dynamique s’illustre avec des initiatives telles que l’implantation du premier incubateur d’Afrique de l’Ouest dans la ville, le CTIC, mais aussi le lancement du laboratoire d’idées Jokkolabs ou de l’accélérateur Cofina Startup House. Mais au-delà des structures encadrantes, Dakar se révèle être une excellente rampe de lancement pour les jeunes porteurs de projets, leur permettant de croître dans un marché dynamique et ouvert sur la sous-région, apportant des perspectives de croissance réelles. Ce cadre favorable se conjugue à une vraie tradition entrepreneuriale, et le pays se révèle être un excellent terreau pour l’entrepreneuriat. « Les entrepreneurs n’ont pas peur d’aller vite et de s’internationaliser », ne manque pas de souligner Olivier Furdelle. L’une des forces du pays est de fournir à ses jeunes une formation de qualité, faisant de lui une référence continentale dans ce domaine, et Yann Le Beux nous présente même l’immigration étudiante comme un facteur clé de l’entrepreneuriat local. Mais ses nombreux atouts ne doivent pas cacher les différents challenges que le pays doit relever, à commencer par une interaction entre les différents acteurs restreinte et des solutions de financement limitées, témoins d’un niveau de maturité relatif. Si des initiatives telles que Teranga Capital, Cofina ou Iroko Project sont aujourd’hui lancées, la chaîne du financement reste incomplète et insuffisante. La réponse à ces différentes difficultés est donc essentielle pour dynamiser et donner un second souffle à cet écosystème prometteur.

(Source : L’Atelier BNP Paribas, 29 novembre 2017)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 8 761 804 abonnés Internet

  • 8 483 435 abonnés 2G+3G+4G (96,9%)
  • 1131 453 clés et box Internet (1,5%)
  • 117 807 abonnés ADSL (1,3%)
  • 17 965 abonnés bas débit (0,2%)

- Liaisons louées : 21 044

- Taux de pénétration des services Internet : 57,44%

(ARTP, 30 juin 2018)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 292 468 abonnés
- 223 179 lignes résidentielles (76,31%)
- 69 218 lignes professionnelles (23,67%)
- 71 lignes publiques (0,02%)
- Taux de pénétration : 1,92%

(ARTP, 30 juin 2018)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 141 304 abonnés
- Taux de pénétration : 105,80%

(ARTP, 30 juin 2018)

FACEBOOK

- 2 900 000 utilisateurs

(Facebook Ads, décembre 2017)