twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

D’après la CEA, les recensements en Afrique se feront dès 2020 via les moyens mobiles ou Internet

jeudi 29 mars 2018

« A l’horizon 2020, les pays africains exploiteront pleinement les appareils mobiles dans le cadre de la réalisation des recensements de la population et des logements qui seront alors plus rapides et plus économiques et conforteront ainsi le processus de prise de décisions axée sur l’atteinte des Objectifs de Développement durable (ODD) ». Cette prévision est celle de la Commission Economique pour l’Afrique des Nations Unies, qui a organisé un atelier à Yaoundé en partenariat avec la Division de Statistique des Nations Unies (DSNU).

« L’objectif est de recueillir des observations sur le projet de directives relatives à l’utilisation des technologies électroniques de collecte de données dans le cadre des recensements de la population et des logements, lesquelles directives serviront de référence à l’échelle mondiale après finalisation », peut-on lire dans un communiqué de la CEA publié à cet effet. L’idée de cet travaux naît du constat selon lequel 5 milliards d’abonnés au réseau téléphonique mobile, sont recensés à travers le monde et pourraient être connectés au moyen des plateformes et technologies adéquates pour faciliter la collecte de données et la réalisation des recensements modernes.

Une véritable aubaine pour les équipes et les organisations de recensement de gagner désormais en « vitesse, précision, ubiquité, familiarité et confort », ce qui « représentera une bonne valeur en termes de rendement économique dans les opérations aussi complexes que les recensements », comme l’a souligné M. Antonio Pedro, Directeur du Bureau Sous-régional pour l’Afrique Centrale de la CEA. Toutefois, il prévient sur le fait que l’utilisation de telles technologies dans les recensements peut s’accompagner des défis à l’instar de « ceux liés à l’évolution des technologies, à la vitesse du changement et à la résistance au changement, au coût élevé de formation et à la sécurité des données ».

(Source : TIC Mag, 29 mars 2018)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)