twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

D’après Ericsson, le retard des pays africains dans la TNT entrave le lancement de la 4G

mardi 13 décembre 2016

Ericsson a publié son rapport sur la mobilité en Afrique subsaharienne pour novembre 2016. Dans son chapitre consacré aux abonnements mobiles, la société technologique suédoise révèle que sur les 48 pays qui représentent cette partie du continent, seuls 25 sont déjà couverts par la 4G.

Ericsson explique cette faible performance - dans un contexte d’adoption accélérée du mobile et de forte demande du très haut débit sur le continent - par le retard de plusieurs nations à lancer la Télévision numérique terrestre (TNT) en juin 2015, censée libérer les spectres de fréquence aux télécommunications.

Conséquence du faible déploiement de la 4G en Afrique subsaharienne, la 3G demeurera le réseau dominant de l’accès au haut débit par mobile sur le continent jusqu’en 2022. La technologie connaîtra une augmentation annuelle de 20%, durant les six prochaines années, précise Ericsson. La société indique que les seules connexions exclusivement de base GSM/EDGE, la 2G, baisseront mais ne disparaîtront pas du fait de la faible extension du réseau télécoms à haut débit dans les régions reculées.

La domination de la 3G en Afrique subsaharienne, jusqu’en 2022, aura un impact sur le trafic de données mobiles qui augmentera de 55%. Mais cette croissance du trafic sera tout de même en dessous des réelles performances que peut réaliser l’Afrique subsaharienne, entravées par plusieurs facteurs dont les compétences numériques limitées réduisant l’utilisation optimale des appareils « intelligents », le faible contenu local adapté aux besoins des populations.

Muriel Edjo

(Source : Agence Ecofin, 13 décembre 2016)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 252 221 abonnés
- 210 908 résidentiels (83,62%)
- 41 313 professionnels (16,38%)
- Taux de pénétration : 1,51%

(ARTP, 30 juin 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 667 613 abonnés
- Taux de pénétration : 117,73%

(ARTP, 30 juin 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)