twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Cybersécurité : Le Sénégal et les Pays-Bas lancent une initiative commune

samedi 9 avril 2016

En prélude à la rencontre de l’Afrique de l’Ouest sur la cybersécurité, les 12 et 13 avril à Dakar, le ministère des Postes et des Télécommunications et l’Ambassade des Pays-Bas ont tenu un point de presse sur les enjeux du rendez-vous régional sur la cybersécurité.

Internet rassemble des gens, génère des idées et contribue à façonner l’avenir du monde. Mais malgré son importance, il est utilisé comme plateforme par des cybercriminels. Au cours des vingt dernières années, l’Internet et plus spécifiquement le Numérique, a bouleversé l’ensemble de la société. Toutes les activités économiques et sociales subissent désormais les impacts des Tic, qui nous plongent dans un cyberespace libre et ouvert. Du coup, la cybercriminalité est devenue, à en croire le Directeur de cabinet du ministre des Postes et des Télécommunications, un fléau auquel chaque pays tente d’apporter des réponses pour garantir un bon niveau de sécurité de son cyberespace. « Naturellement, dans ce contexte, la coopération internationale joue un rôle déterminant. Comme vous pouvez l’imaginer, les cyber attaques se mènent à partir de n’importe quel pays et les cibles peuvent être n’importe quel système informatique d’une organisation, publique ou privée et dans tous les pays. C’est pour renforcer notre lutte contre ce fléau que le Sénégal a accepté de lancer un partenariat avec les Pays-Bas, dénommé : ‘’Initiative sur la cybersécurité’’, qui a pour objectif la sensibilisation, le renforcement des capacités et le partage d’expériences », a déclaré Malick Ndiaye hier lors d’un point de presse. Ainsi, en prélude à la rencontre régionale sur la cybersécurité en Afrique de l’Ouest, prévue les 12 et 13 avril à Dakar, les différentes parties ont apporté quelques éléments d’information sur les enjeux de cette question. Et de l’avis du Représentant de l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (Onudc), il devient de plus en plus nécessaire de mettre en œuvre une approche compréhensive pouvant permettre l’adéquation des cadres juridiques et la prévention des abus à intentions criminelles sur internet. « La recherche continue et l’étude des innovations technologiques sont disponibles dans l’enquête criminelle liée au monde virtuel. Une telle approche nous permettra d’affronter les risques et de maximiser les opportunités que le cyberespace crée », a estimé Pierre Lapaque.

C’est dans ce cadre que les Pays-Bas, par la voix de son ambassadeur, ont souligné l’importance d’assurer un Internet libre, ouvert et sécurisé. Puisque selon Théo Peters, la cybersécurité est un sujet auquel son pays attache beaucoup d’importance.

Jules Souleymane Ndiaye

(Source : L’Observateur, 8 avril 2016)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 076 337 abonnés Internet

  • 9 793 802 abonnés 2G+3G+4G (98,15%)
  • 148 476 clés et box Internet (0,97%)
  • 116 093 abonnés ADSL (0,76%)
  • 17 966 abonnés bas débit (0,12%)

- Liaisons louées : 21 175

- Taux de pénétration des services Internet : 66,05%

(ARTP, 31 mars 2018)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 289 426 abonnés
- 221 272 lignes résidentielles (76,45%)
- 68 084 lignes professionnelles (23,52%)
- 70 lignes publiques (0,02%)
- Taux de pénétration : 1,89%

(ARTP, 31 mars 2018)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 984 934 abonnés
- Taux de pénétration : 104,78%

(ARTP, 31 mars 2018)

FACEBOOK

- 2 900 000 utilisateurs

(Facebook Ads, décembre 2017)