twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Cyberescroquerie : les soldats américains en Irak entrent en jeu

vendredi 29 décembre 2006

Les cyberescrocs, généralement supposés être des Nigérians et qui jusque là se présentaient comme des fils de "riches" dictateurs africains déchus pour extorquer de l’argent à leurs victimes, ont trouvé une nouvelle identité pour se faire encore plus crédibles : celle du "soldat américain en Irak".

Depuis plusieurs années, des millions d’internautes reçoivent ces lettres frauduleuses qui circulent sur le Net et qui continuent de faire des victimes Un de ces courriers, lu à Ouestafnews et rédigé dans un anglais très approximatif disait ceci : "Nous sommes une équipe (au nombre de trois) de soldats américains basés en Irak. Pourriez-vous nous aider à faire sortir de l’argent que nous avons trouvé parmi les trésors cachés de Saddam Hussein".

Et les cyberescrocs de préciser que l’argent "a déjà été transféré à Global Securitas SARL en Afrique"... Suit la litanie des promesses alléchantes de commission et des précautions pour mieux ferrer les cupides victimes qui, s’ils mordent à l’appât se voient soutirer d’énormes sommes en petites quantités pour "frais" de ceci, "taxe" sur cela ou "dessous de table" en faveur d’untel !

Seules quelques unes des victimes, parfois aussi véreuses que les escrocs, osent par la suite porter plainte et récemment un Nigérian de 35 ans Femi Ikuopenikan, a reconnu devant un tribunal de Houston avoir soutiré plus de 115 mille dollars à deux frères, contre la promesse qu’ils recevraient des millions de dollars du Nigeria, selon des informations de l’agence de presse américaine A.P, parues la veille de Noel.

Apparu sur le net depuis plusieurs années, le phénomène est surtout lié au Nigeria d’où ses noms les plus populaires,"Nigerian scam ou cyberescroquerie à la nigériane" et également "419" (Four -One-Nine) en référence à l’article de loi qui punit les auteurs de ce crime au Nigeria.

Avant même l’apparition de l’Internet, le phénomène a existé mais était beaucoup moins répandu en raison des difficultés de communication.

Les auteurs se présentent soit comme des cadres de banques ou de riches hommes d’affaires soit comme des "fils", des "ex-collaborateurs" ou encore des "héritiers" de riches chefs d’Etats africains voulant transférer illégalement des fonds à l’étranger.

Les noms de chefs d’Etats africains les plus célèbres y sont presque tous passés, et parmi les plus utilisés par les escrocs ces dernières années on trouvait ceux des défunts présidents Mobutu Sese Seko de la R.D-Congo ou Sani Abacha du Nigeria ou encore celui du Libérien Charles Taylor, aujourd’hui destitué et en attente de jugement.

Certaines sources estiment à des milliards de dollars les montants soutirés aux victimes à travers le monde et il existe sur Internet plusieurs sites dédiés uniquement à la dénonciation et à la lutte contre ce phénomène.

(Source : Ouestaf.com, 29 Décembre 2006)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 252 221 abonnés
- 210 908 résidentiels (83,62%)
- 41 313 professionnels (16,38%)
- Taux de pénétration : 1,51%

(ARTP, 30 juin 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 667 613 abonnés
- Taux de pénétration : 117,73%

(ARTP, 30 juin 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)