twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Cybercriminalité : les magistrats invités à se former aux TIC

lundi 10 septembre 2012

Le juge au Tribunal régional de Dakar, Papa Assane Touré, a invité lundi à Dakar, les magistrats à se former aux technologies de l’information et de la communication (TIC) pour disposer de connaissances en vue de mieux appréhender la question de la cybercriminalité.

"Il faut que les magistrats et les juristes acceptent de se former aux technologies de l’information et de la communication’’, a dit M. Touré, docteur en droit du traitement judiciaire de la cybercriminalité.

Il animait un panel autour du thème : "Sécurité et protection des données personnelles", lors du Forum national sur la gouvernance de l’Internet organisé par Google à la salle de conférence de l’UCAD II, à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (UCAD).

Cette rencontre est organisée en prélude au sommet de Baku, en Azerbaïdjan, où les Etats vont se retrouver pour discuter sur ‘’la gouvernance de l’Internet pour le développement humain, économique et social durable’’.

‘’On a un besoin réel de savoir le minimum sur l’environnement technique pour le traitement judiciaire de la cybercriminalité. Les magistrats ont reçu une formation classique, sans une formation spécifique technique numérique’’, a relevé le juge.

Selon lui, ‘’un procureur ne peut faire de saisie de données, de perquisitions, etc.’’ parce qu’il ‘’ne peut pas appréhender la question de la cybercriminalité’’.

‘’Les juristes doivent se spécialiser en cybercriminalité’’, a estime M. Touré soutenant qu’ils ‘’doivent avoir des filières techniques dans leur formation’’.

Il faut aussi qu’il y ait ‘’des cellules de lutte de la cybercriminalité avec des techniciens de niveau dans les polices’’.

(Source : APS, 10 septembre 2012)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 12 045 735 abonnés Internet

  • 11 779 800 abonnés 2G+3G+4G (97,8%)
    • 2G : 25,88%
    • 3G : 53,06%
    • 4G : 21,06%
  • 108 945 clés et box Internet (0,90%)
  • 152 047 abonnés ADSL/Fibre (1,29%)
  • 1766 abonnés bas débit (0,02%)
  • 3 177 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,30%
  • Internet mobile : 98,70%

- Liaisons louées : 22 060

- Taux de pénétration des services Internet : 74,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 5800 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, décembre 2019)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 207 592 abonnés
- 165 915 lignes résidentielles (79,92%)
- 41 677 lignes professionnelles (20,08%)
- Taux de pénétration : 1,28%

(ARTP, 31 décembre 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 880 594 abonnés
- Taux de pénétration : 110,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)