twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Cybercriminalité : 3,6 milliards de FCFA détournés en 2013

vendredi 7 février 2014

Le préjudice causé aux victimes du phénomène des « brouteurs » en 2013 s’élèvent à 3,6 milliards de FCFA contre 3,3 milliards en 2012. Ces chiffres ont été présentés, lundi dernier, au ministre de la Poste et des Technologies de l’information et de la Communication, Bruno Koné à la Direction de l’informatique des traces technologiques (DITT). Cette section de la police scientifique a signé une convention avec l’Autorité de régulation des télécommunications de Côte d’Ivoire (ARTCI) pour mieux traquer les cybercriminels. A cette occasion, Vladimir Aman, cyber criminologue et responsable de la communication à la police de lutte contre la cybercriminalité (PLCC) a révélé qu’au cours de l’année écoulée, 552 plaintes ont été enregistrées, 70 suspects ont été interpellés dont 65 ont été déférés devant le parquet. Face à cette réalité, Bruno Koné a averti que la traque aux brouteurs va s’intensifier cette année, et ce avec la mise en place du cadre législatif et réglementaire. « Trois lois spécifiques ont vu le jour. Ce sont la loi sur le commerce électronique, celle relative à la lutte contre la cybercriminalité et la loi sur la protection des données à caractère personnel. Ces textes structurants permettent désormais à la police et à la justice de jouer efficacement leur rôle », a-t-il rappelé. Aussi, il a lancé un appel en direction des jeunes qui s’adonnent à cette pratique. « Il faut que les jeunes changent d’option en tirant honnêtement profit des TIC » a-t-il lancé. Ainsi, pour accentuer la lutte et obtenir des résultats plus concluants, la police pourrait bénéficier de moyens financiers et techniques. « Mon département va apporter les moyens supplémentaires à la police afin qu’elle arrive à mettre hors d’état de nuire les cybercriminels », a ajouté le ministre de la Poste et des TIC.

Sogona Sidibé

(Source : Abidjan.net, 3 février 2011)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 534 038 abonnés Internet

  • 10 531 260 abonnés 2G+3G+4G (97,58%)
    • 2G : 29,14%
    • 3G : 54,77%
    • 4G : 16,08%
  • 101 090 clés et box Internet (0,96%)
  • 151 915 abonnés ADSL/Fibre (1,47%)
  • 1781 abonnés bas débit (0,02%)
  • 2778 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 570

- Taux de pénétration des services Internet : 66,98%

(ARTP, 30 septembre 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 5800 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, décembre 2019)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 225 643 abonnés
- 183 331lignes résidentielles (81,25%)
- 42 312 lignes professionnelles (18,75%)
- Taux de pénétration : 1,4352%

(ARTP, 30 septembre 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 398 285 abonnés
- Taux de pénétration : 110,63%

(ARTP, 30 septembre 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)