twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Covid-19 : des experts africains lancent une application pour faciliter le diagnostic des patients

dimanche 12 avril 2020

Installée en Afrique de l’ouest et plus précisément au Sénégal, BforProcess est un cabinet international créé par des experts internationaux en Transformation digitale des organisations. Sponsorisée par l’ESMT (Ecole d’Ingénieur, Centre d’Excellence de l’IUT et de l’UEMOA, présente dans 7 pays), cette startup sénégalaise est sur le point de sortir des solutions numériques en synergie avec plusieurs consultants africains, de plusieurs pays d’origine et vivant sur le continent africain pour certains et dans la diaspora pour d’autres.

Face à la pandémie du COVID-19 qui est avant tout une crise sanitaire et une tragédie humaine, les Etats africains se doivent de se doter d’outils adéquats leur permettant de contrôler l’évolution de la pandémie. Perturbant déjà plusieurs pays, le nombre de cas devrait s’accélérer dans les prochaines semaines si rien n’est fait d’après les statistiques.

Dans cette situation de crise, l’accès à l’information en temps et en heure sur l’évolution de la pandémie (nombre de cas suspects, contaminés, décès, …) est une donnée très importante de prise de décision pour tous les organismes impliqués dans la lutte contre la pandémie. Il en est de même pour les citoyens des pays africains qui ont plus que jamais besoin d’accéder à l’information sur la crise : les mesures barrières, pouvoir se faire un pré diagnostic sans avoir besoin dans un premier temps de se déplacer car la première mesure étant le confinement. Les outils digitaux constituent la première solution ayant déjà fait ses preuves dans les premiers pays les ayant mis en place.

La solution proposée par cette fusion est : une application mobile (iOS, Android et Windows Phone) pouvant être téléchargée sur l’App Store et le Play Store et Microsoft Store ; une application web accessible en utilisant un navigateur web sur PC ou mobile, Une solution de message interactive (SMS, USSD) sera également proposée pour les utilisateurs de téléphone portable basique n’ayant pas accès à internet.

Afin de fournir le meilleur de l’information aux populations et des directives de l’Organisation Mondiale de Santé (OMS), la solution proposée devrait permettre d’accéder à du contenu multi-langues.

Les données collectées seront anonymisées, tout en excluant toute information personnelle et devront être accessibles sous forme de tableau de bord avec possibilité d’un accès via API.

Di@gnosTIC, de par son nom est un concentré de technologies de dernière génération (TIC) permettant le diagnostic du patient, son orientation, et le suivi de la pandémie par les différents acteurs intervenant dans le processus de prise en charge de la pandémie. Cette solution est un outil fiable de décision dont les Etats Africains pourront s’en servir comme arme pour lutter efficacement contre cette pandémie qui nous menace tous.

A la question qu’est ce qui a motivé cette décision ; la Directrice Marketing et Communication réagit en ces termes « en tant que jeunes africains vivant sur le continent et dans la diaspora et dotés des compétences les plus pointues dans le digital, nous avons décidé de nous mobiliser et de nous lever comme un seul homme pour accompagner nos différents pays dans la mise en œuvre rapide d’outils numériques de pointe dans le cadre de la pandémie. Notre forte expérience à l’international et pour certains d’entre nous dans l’implémentation de solutions dans le cadre de la gestion de crise, nous amène aujourd’hui à nous positionner pour apporter notre expertise afin d’éradiquer cette crise le plus rapidement possible. Il est temps que l’Afrique s’aide lui-même en se basant sur ses propres réalités et ses ressources intellectuelles. C’est notre contribution pour une gestion harmonisée de la crise. »

D’après ses mots, ces solutions numériques devraient être disponibles dans les prochains jours ; d’où le lancement officiel d’une plateforme panafricaine de lutte contre le COVID19 et de suivi épidémiologique par pays agrégeant les acteurs impliqués et accessible à tous sans disparité linguistique

Elle ajoute brièvement qu’il faudrait que dans ce genre de situations, des forces et des compétences puissent s’aligner pour combattre ensemble et que cela ne servait à rien que chacun s’y prenne de son côté. Elle appelle à l’union des forces digitales pour faire face à cette pandémie. Ce mail contact@bforprocess.com est ouvert à toutes personnes ayant des suggestions ou questions allant dans le sens d’union de compétences et de forces.

(Source : Social Net Link, 12 avril 2020)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 13 141 900 abonnés Internet

  • 12 848 086 abonnés 2G+3G+4G (97,77%)
    • 2G : 27,55%
    • 3G : 46,81%
    • 4G : 25,65%
  • 163 820 abonnés ADSL/Fibre (1,27%)
  • 126 486 clés et box Internet (0,96%)
  • 3 508 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,27%
  • Internet mobile : 98,73%

- Liaisons louées : 22 540

- Taux de pénétration des services Internet : 81,08%

(ARTP, 30 juin 2020)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 216 286 abonnés
- 175 400 résidentiels (81,10%)
- 40 886 professionnels (18,90%)
- Taux de pénétration : 1,33%

(ARTP, 30 juin 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 17 728 844 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)