twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Coupure d’Internet : les autorités ougandaises s’expliquent

lundi 22 février 2021

Ces dernières années, de nombreuses populations africaines ont été privées d’Internet durant les élections présidentielles. Face aux protestations des organisations de défense des droits de l’homme, certains régimes commencent à se sentir obligés de justifier ces coupures.

La commission ougandaise des communications (UCC) a déclaré que malgré la coupure d’Internet, les citoyens n’ont pas été laissés dans l’impossibilité de communiquer et de s’informer. Selon le régulateur, plus de 320 stations de radio et 45 chaînes de télévision étaient pleinement opérationnelles, en plus des appels vocaux pour se joindre.

Selon la directrice exécutive de l’UCC, Irene Kaggwa Sewankambo, le blocage des réseaux sociaux résulte du manque d’effort des plateformes pour veiller au respect des lois ougandaises. « Nos efforts pour impliquer les entreprises de médias sociaux comme Facebook, YouTube et Twitter se sont avérés vains, car elles n’ont pas fait preuve d’engagement et de capacité à surveiller les utilisateurs de leurs plateformes respectives », a-t-elle déclaré.

Les autorités semblent vouloir légitimer le fait d’avoir bloqué l’accès à Internet en généralisant son différend avec Facebook et YouTube à tous les réseaux sociaux. Le plus inquiétant, selon les populations locales, reste l’avertissement des autorités aux opposants « de ne pas utiliser les réseaux sociaux pour propager la haine ». Pour beaucoup, c’est surtout un moyen de censurer les voix dissidentes.

Servan Ahougnon

(Source : Agence Ecofin, 22 février 2021)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 154 400 abonnés Internet

  • 14 826 621 abonnés 2G+3G+4G (98,76%)
    • 2G : 22,99%
    • 3G : 41,61%
    • 4G : 35,40%
  • 186 225 abonnés ADSL/Fibre (1,24%)
  • 139 205 clés et box Internet (0,90% )
  • 2 349 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,20%
  • Internet mobile : 98,80%

- Liaisons louées : 4 019

- Taux de pénétration des services Internet : 90,71%

(ARTP, 31 mars 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 236 763 abonnés
- 195 398 résidentiels (82,53%)
- 41 365 professionnels (17,47%)
- Taux de pénétration : 1, 41%

(ARTP, 31 mars 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 420 501 abonnés
- Taux de pénétration : 116,25%

(ARTP, 31 mars 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)