twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Côte d’Ivoire : un système de paiement multi-opérateurs veut révolutionner le mobile money

mardi 27 juin 2017

Agréger les services mobile money entre eux afin de permettre leur interopérabilité et une plus grande flexibilité de paiement. Tel est l’objectif de la solution baptisée SycaPOS, visant à accélérer le développement du mobile money en Côte d’Ivoire, où chaque opérateur réserve jusque-là ses services à ses seuls clients.

Basée sur un terminal de paiement multi-opérateurs garantissant à chaque commerçant la possibilité d’effectuer ses transactions, même dans « les régions les plus reculées du territoire ivoirien où la couverture Internet est quasi-inexistante », SycaPOS est le fruit d’un partenariat entre la startup française Be-Bound, spécialisée dans les services de connectivité mobile, et la startup ivorienne, SycaPay, leader des solutions de paiement mobile et bancaire en ligne.

Une solution de paiement « universelle »

Ce partenariat a été annoncé sous forme de communiqué dans lequel les associés se félicitent de proposer une solution de paiement « universelle » dans un contexte où le commerçant reste confronté à la difficulté provenant « principalement de la multitude d’acteurs fournissant des services d’argent mobile, et du manque d’interopérabilité de ces dernières entre elles ». De sorte que, quand il ne dispose pas d’autant de portefeuilles qu’il n’en existe sur le marché local, le commerçant se retrouve dans l’incapacité d’encaisser le paiement d’une partie de sa clientèle.

Pour pallier ce manque de flexibilité dans les transferts d’argent entre porte-monnaies électroniques, la solution SycaPOS intègre le module de paiement sécurisé de SycaPay et la technologie Be-Bound permettant « une connectivité mobile optimale sur tous les types de réseau (et notamment lorsqu’il n’y a que de la 2G), grâce à un algorithme de compression breveté (N4B) ». Ce qui permettra d’offrir des services de paiement mobile partout.

Réduction de la fracture numérique

De quoi réjouir les associés. « Notre ambition est d’être capable d’aller capter toutes les activités informelles et plus généralement tous les paiements quotidiens qui sont encore aujourd’hui effectués dans leur grande majorité en cash », Ismael Sow, CEO & Co-Founder Syca SaS. Pour sa part, Albert Szulman, CEO & Founder Be-Bound, affirme que la technologie Be-Bound ainsi déployée contribuera « à la réduction de la fracture numérique mobile en favorisant une croissance inclusive ».

Chaque jour en Côte d’Ivoire, près 18 milliards de francs CFA transitent via les services mobile money offerts pas Orange, MTN et Moov. Mais ces services restent limités parce qu’ils sont gérés en modèle fermé. Pour être capable d’encaisser un paiement, un commerçant doit au préalable disposer d’un contrat chez l’opérateur concerné par la transaction.

Anselme Akéko

(Source : CIO Mag, 27 juin 2017)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 25 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 8 592 990 abonnés Internet

  • 8 304 319 abonnés 2G+3G (96,6%)
  • 166 539 clés Internet (1,9%)
  • 103 706 bonnés ADSL (1,2%)
  • 18 426 abonnés bas débit (0,2%)

- Taux de pénétration des services Internet : 57,59%

(ARTP, 31 mars 2017)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 288 652 abonnés
- 1 156 lignes publiques
- Taux de pénétration : 1,95%

(ARTP, 31 mars 2017)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 281 488 abonnés
- Taux de pénétration : 103, 25%

(ARTP, 31 mars 2017)

FACEBOOK

- 2 300 000 utilisateurs

(Internet World Stats, 30 juin 2016)