twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Côte d’Ivoire : augmentation des tarifs des transactions du « mobile money »

mercredi 6 février 2019

Depuis le 1er février dernier, les tarifs de transfert d’argent par téléphone mobile en Côte d’Ivoire ont augmenté de 7,2%, a indiqué l’Union nationale des télécommunications. Une hausse conséquente à une nouvelle mesure du gouvernement visant à taxer ces transactions.

En Côte d’Ivoire, les transferts d’argent par téléphone mobile coûtent un peu plus cher depuis le 1er février 2019. Selon une annonce faite par l’Union nationale des télécommunications (UNETEL), l’organisation en charge du développement des Télécoms/TIC et de la défense des intérêts des opérateurs de télécommunication, les tarifs de ces transactions ont augmenté de 7,2%.

L’organisation a indiqué qu’il s’agit d’une « hausse proportionnelle » que les entreprises ont choisi d’appliquer aux transactions pour couvrir de nouvelles taxes spécifiques que l’Etat exige des sociétés de téléphone et des entreprises de transfert d’argent par téléphone mobile.

En effet, l’annexe fiscale de la loi des finances 2019 de l’Etat prévoit de nouvelles taxes sur les activités de transferts d’argent par téléphone mobile. « Ces nouvelles taxes, d’un montant cumulé de 7,2% sur le montant des commissions payées, sont exigibles depuis le 1er janvier 2019, aux entreprises émettrices de monnaie électronique [activité communément désignée sous le vocable "mobile money"] », indique l’UNETEL dans son communiqué. Ainsi, ce sont les consommateurs ivoiriens qui vont devoir supporter ces nouvelles mesures fiscales.

Pour rappel, ces mêmes taxes avaient déjà été introduites dans l’annexe fiscale 2018 avant d’être retirées après une levée de boucliers autant de la part des consommateurs que du patronat. Sauf que cette fois-ci, le gouvernement semble avoir réussi à faire passer la pilule.

Emmanuel Atcha

(Source : La Tribune Afrique, 6 février 2019)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 12 045 735 abonnés Internet

  • 11 779 800 abonnés 2G+3G+4G (97,8%)
    • 2G : 25,88%
    • 3G : 53,06%
    • 4G : 21,06%
  • 108 945 clés et box Internet (0,90%)
  • 152 047 abonnés ADSL/Fibre (1,29%)
  • 1766 abonnés bas débit (0,02%)
  • 3 177 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,30%
  • Internet mobile : 98,70%

- Liaisons louées : 22 060

- Taux de pénétration des services Internet : 74,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 5800 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, décembre 2019)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 207 592 abonnés
- 165 915 lignes résidentielles (79,92%)
- 41 677 lignes professionnelles (20,08%)
- Taux de pénétration : 1,28%

(ARTP, 31 décembre 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 880 594 abonnés
- Taux de pénétration : 110,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)