twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Côte d’Ivoire : Orange offre un cadeau empoisonné ?

dimanche 3 juin 2018

Pour se faire pardonner les désagréments survenus après le sabotage de son service technique, le 30 avril dernier, le leader de la téléphonie mobile en Côte d’Ivoire avait décider d’offrir gratuitement les appels téléphoniques intra réseau ce dimanche. Mal lui en a pris.

Le jour tant attendu par les abonnés d’Orange a deçu plus d’un. La gratuité du service ce 3 juin a plombé les appels vers leur réseau. Pour joindre son correspondant, il fallait patienter pendant de longues secondes.

Pis, quand l’appel passait c’était parfois un autte correspondant qu’on avait au bout du fil. La plateforme de gestion des appels avait litteralement explosée. Des internautes ont signalé par endroit la perte totale du réseau malgré la présence du signal sur leur téléphone.

Une personne qui a joint un journaliste de ict4africa s’est plaint du fait qu’elle a reçu plusiseurs messages indésirés d’un numéro qui ne reconnait pas en être l’auteur. Il s’en est fallu de peu pour qu’ils s’échangent des noms d’oiseaux.

Orange a-t-il retrouvé toutes ses capacités techniques ?

Depuis le début de l’incident, Orange minimise l’ampleur des dégats. Le ministre de l’économie numérique ivoirien avait annoncé au lendemain de l’incendie que tout serait retabli en 48 heures. Les utilisateurs des services TIC ont vite déchanté et les dirigeants d’Orange ont annoncé finalement que les reparations allaient s’étendre à 2 semaines.

Aussi, devant la pression des associations de consommateurs, le 18 mai, Mamadou Bamba, le directeur général de l’opérateur a dû improviser une conférence de presse pour expliquer que les dégats se chiffraient à 2 milliards de francs CFA (environ 3 millions d’euros) et qu’on n’avait jusque là réussit à ne retablir que 85% des capacités anciennes du réseau.

Si l’opération de charme du jour devait permettre de tester et montrer la robustesse des travaux implémentés par Orange alors pour de nombreux abonnés c’est une opération ratée.

Patrick Lebanquier

(Source : ICT4Africa, 3 juin 2018)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)