twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Côte d’Ivoire : MainOne va construire le quatrième câble sous-marin pour 10 milliards FCFA

lundi 23 avril 2018

Annoncée lors de la 8ème édition du Forum africain sur l’appairage et l’interconnexion (AfPIF) tenu en août 2017 à Abidjan, l’ambition de MainOne, d’étendre son câble sous-marin à la Côte d’Ivoire, afin de dynamiser le trafic local et régional et faire baisser le coût d’accès à internet, est en passe de se réaliser. Fournisseur de services de télécommunication et de solutions réseaux basé au Nigéria, MainOne a obtenu, mi-avril 2018, la licence C1B qui l’autorise à débarquer son câble sous-marin transatlantique en Côte d’Ivoire et y construire, à compter de juin 2018, une infrastructure numérique libre pour renforcer la connectivité du pays. Le projet nécessitera un investissement de près de 20 millions de dollars, environ 10 milliards de Fcfa. Et l’accent, apprend-on, sera mis sur la fourniture de services de connectivité de gros.

Quatrième câble sous-marin

Ce qui permettra à la plus grande économie de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) de s’équiper d’un quatrième câble sous-marin. Gage d’une connectivité internationale améliorée, de la démocratisation des offres et opportunités sur le marché national mais pas seulement. Les bénéfices des infrastructures de transmission de l’opérateur nigérian s’élargiront à tous les utilisateurs de la région en réduisant la bande passante dans les pays voisins.

En investissant et en encourageant l’écosystème des affaires en Côte d’Ivoire et dans la zone Afrique de l’Ouest, les dirigeants de MainOne souhaitent contribuer à la productivité et l’efficacité des entreprises par des solutions numériques à valeur ajoutée.

« Le dynamisme de l’économie nationale et le développement accéléré de l’économie numérique en Côte d’Ivoire ainsi que ses dirigeants régionaux en font une plaque tournante naturelle pour la région ouest-africaine et ont guidé la décision de MainOne d’investir en Côte d’Ivoire », a déclaré Funke Opeke, directeur général de MainOne.

Entreprise qui exploite un système de câble sous-marin international de 100G garantissant une connectivité fiable pour répondre à la demande croissante de services numérique dans dix Etats : Nigéria, Ghana, Burkina Faso, Togo, Cameroun, Bénin, Niger, Sénégal, Tchad et Côte d’Ivoire.

(Source : CIO Mag, 23 avril 2018)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 5800 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, décembre 2019)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)