twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Côte d’Ivoire : MainOne annonce la mise en service de son datacenter

mardi 3 décembre 2019

MainOne annonce la mise en service de son datacenter en Côte d’Ivoire construit selon les normes Tier III. Objectif : répondre aux besoins des entreprises, des institutions publiques et des fournisseurs d’accès Internet en matière de services d’hébergement de leurs données. Selon le fournisseur de services de connectivité, cette infrastructure « permettra aux entreprises ivoiriennes de réaliser des économies substantielles sur le déploiement de leurs infrastructures informatiques et sur le coût d’interconnexion avec les autres opérateurs ».

L’information livrée lundi 2 décembre par MainOne intervient concomitamment à la mise en service de son câble sous-marin atterri courant septembre 2019 à Grand-Bassam. Le réseau déployé veillera, selon l’entreprise, à ce que ses utilisateurs disposent d’une capacité de bande passante pouvant aller jusqu’à 10Tbps et ouvrant l’accès à tous au contenu mondial.

MainOne est une société de droits mauriciens dont les principaux actionnaires sont à la fois des organisations nigérianes et panafricaines. C’est le premier câble sous-marin privé à offrir une capacité de haut débit en libre accès en Afrique de l’Ouest depuis 2010. Outre ses stations d’atterrissement entièrement opérationnelles au Portugal, au Ghana, au Nigéria et en Côte d’Ivoire, l’opérateur a construit une autre station à Dakar au Sénégal. Des unités de branchement sont prévues pour les futures extensions au Maroc et à Tenerife.

Ce faisant, l’entreprise traduit sa détermination « à fournir des services de connectivité internationale et sous régionale qui facilitent la digitalisation et le développement économique », déclare Kazeem Oladepo, Directeur Exécutif Régional de MainOne.

Anselme Akéko

(Source : CIO Mag, 3 décembre 2019)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 12 045 735 abonnés Internet

  • 11 779 800 abonnés 2G+3G+4G (97,8%)
    • 2G : 25,88%
    • 3G : 53,06%
    • 4G : 21,06%
  • 108 945 clés et box Internet (0,90%)
  • 152 047 abonnés ADSL/Fibre (1,29%)
  • 1766 abonnés bas débit (0,02%)
  • 3 177 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,30%
  • Internet mobile : 98,70%

- Liaisons louées : 22 060

- Taux de pénétration des services Internet : 74,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 5800 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, décembre 2019)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 207 592 abonnés
- 165 915 lignes résidentielles (79,92%)
- 41 677 lignes professionnelles (20,08%)
- Taux de pénétration : 1,28%

(ARTP, 31 décembre 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 880 594 abonnés
- Taux de pénétration : 110,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)