twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Côte d’Ivoire : Le Système intégré de gestion des impôts, la nouvelle plateforme numérique de l’administration fiscale

lundi 25 mars 2019

En Côte d’Ivoire, le gouvernement qui entend élargir l’assiette fiscale s’est doté d’une nouvelle plateforme numérique dans ses opérations de collecte d’impôts. Le Système intégré de gestion des impôts (SIGICI) offre d’avantage au contribuable ivoirien d’obtenir une vue beaucoup plus large sur les activités de l’administration fiscale en disposant de données beaucoup plus fiables.

« Les utilisateurs peuvent ainsi accéder au fichier des contribuables et connaître leur situation fiscale complète. Le SIGICI garantit un mécanisme de rapprochement bancaire automatisé avec une sécurisation des procédures d’encaissement et de génération des quittances sécurisées ». D’après Moussa Sanogo, le Secrétaire d’Etat auprès du Premier ministre chargé du budget et du portefeuille de l’Etat qui a lancé la nouvelle plateforme, l’objectif visé est d’abandonner les anciennes méthodes de travail pour migrer vers le tout numérique. Dans ce sillage, il annonce prochainement la numérisation et l’automatisation des procédures foncières en Côte d’Ivoire, ce qui devrait permettre d’améliorer la collecte de l’impôt foncier.

Dans la foulée, Moussa Sanogo évoque également la facturation électronique pour améliorer le rendement de la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) et élargir la base fiscale. Cette solution devrait permettre d’avoir des données fiables sur les activités de l’administration fiscale en matière de gestion des contribuables, du suivi de la fiscalité professionnelle, de la fiscalité immobilière et mobilière, du contrôle fiscal, du recouvrement, de la comptabilité et des statistiques.

Jephté Tchémédié

(Source : Digital Business Africa, 25 mars 2019)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 252 221 abonnés
- 210 908 résidentiels (83,62%)
- 41 313 professionnels (16,38%)
- Taux de pénétration : 1,51%

(ARTP, 30 juin 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 667 613 abonnés
- Taux de pénétration : 117,73%

(ARTP, 30 juin 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)