twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Corruption au Sénégal : Lawrence Delevingne révèle sa source

samedi 6 février 2010

Lawrence Delevingne est un journaliste américain qui a déjà écrit pour Fortune et BusinessWeek, New York Magazine, Inter Press Service, un Courrier diplomatique, City Limits et d’autres quotidiens. Avant le journalisme, Delevingne travaillait dans la communication spécialisée des entreprises. Il est titulaire d’une Maîtrise de la Graduate School de l’Université Columbia en journalisme et d’un Baccalauréat de l’Université de Georgetown School of Foreign Service. Il revient sur l’article compromettant contre Karim Wade et Thierno Ousmane Sy en révélant ses sources.

Informé du tollé que son article a soulevé au Sénégal après sa reprise par certains journaux, Lawrence Delevingne, auteur de l’article, revient à la charge. Au micro de Baba Aïdara, correspondant de la Rfm aux Etats-Unis d’Amérique, le journaliste a révélé sa source. Il soutient avoir exploité un document de l’institution internationale chargée de régler les différends relatifs aux investissements entre Etat et ressortissants d’autres Etats. Et, ce document en question concerne le différend entre l’Etat du Sénégal et Millicom. Un différend qui date de 2008. Il a tenu à préciser qu’il n’a fait que reprendre ce que tout le monde savait déjà. A la seule différence qu’il a repris des propos relatés par Millicom sans avoir la version de l’Etat du Sénégal. M. Delevingne a reconnu n’avoir pas « obtenu la version du gouvernement sénégalais ». Mais il explique que ce n’est pas faute d’avoir essayé. « La raison est que j’ai contacté l’ambassade du Sénégal à Washington, par Fax, téléphone, Email à plusieurs reprises. Avec des questions précises sur Millicom, sur le Mca. Mais il n’a pas eu de réponse. J’ai essayé d’entrer en contact avec le gouvernement Sénégalais sans suite ».

Sur les accusations contre Millicom qui cherche à faire du chantage à l’Etat du Sénégal en le menaçant de perdre le compact Mca, le journaliste répond qu’il n’est pas le « porte-parole de Millicom ». Et qu’il n’a fait que publier « un document qui est entre les mains de la Banque mondiale. Qui date de novembre 2008 et dans lequel, il y a l’histoire de ce que Millicom a vécu au Sénégal et ce qui s’est passé avec Karim Wade et Thierno Ousmane Sy durant l’été 2008 ».

Pour ce qui est des menaces qui pèsent sur le Sénégal à propos du Mca, le journaliste explique qu’à ce sujet aussi, il n’a fait que relater la réaction de Ed Royce, un Congresman, qui a soutenu qu’il y a beaucoup de problèmes de mal gouvernance au Sénégal, l’histoire de la licence de Millicom en est une preuve. Et cela peut porter préjudice au Sénégal par rapport à son éligibilité au Mca.

Cependant, à en croire une source du pouvoir, « cet article n’est que de la manipulation de la part de Millicom et de Mark Beuls qui a d’ailleurs été viré de la tête de la structure depuis mars 2009 ». Quoi qu’il en soit, le gouvernement sénégalais a promis, hier, de réagir à travers un communiqué. Et jusqu’au moment où nous mettions sous presse, la réaction officielle ne nous est pas parvenue.

Latir Mané

(Source : L’Observateur, 6 février 2010)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 770 683 abonnés Internet

  • 10 512 647 abonnés 2G+3G+4G (97,60%)
  • 99 177 clés et box Internet (1,11%)
  • 138 743 abonnés ADSL (1,31%)
  • 17 952 abonnés bas débit (0,17%)
  • 2164 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 633

- Taux de pénétration des services Internet : 68,49%

(ARTP, 31 mars 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 307 736 abonnés
- 237 282 lignes résidentielles (77,11%)
- 70 363 lignes professionnelles (22,86%)
- 84 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,95%

(ARTP, 31 mars 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 977 104 abonnés
- Taux de pénétration : 107,95%

(ARTP, 30 septembre 2018)

FACEBOOK

- 3 100 000 utilisateurs
- Taux de pénétration de Facebook : 32%

(Facebook Ads, décembre 2018)