twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Convention de partenariat ARTP/COUD - 125 millions pour connecter l’ucad au reste du monde

jeudi 25 avril 2013

Le Centre des Œuvres Universitaires de Dakar (COUD) et l’Autorité de Régularisation des Télécommunications et des Postes (ARTP), ont signé hier mercredi 24 Avril à l’université Cheik Anta Diop de Dakar, une convention de partenariat visant à permettre l’accès à internet via le Wifi à tout le campus.

Connecter les étudiants de l’université Cheick Anta Diop de Dakar, au reste du monde via internet par la connexion sans fil, wifi. C’était l’objet de la rencontre d’hier mercredi, ente les deux instances que sont le Centre des Œuvres Universitaires de Dakar (COUD) et l’Autorité de Régularisation des Télécommunications et des Postes, (ARTP).

Une rencontre au cours de laquelle, une convention de partenariat a été signée entre le directeur du COUD, Abdoulaye Diouf Sarr et le Directeur Général de l’ARTP, Abou Lô.

C’était en présence des représentants des étudiants, des membres des deux structures et de la presse, que les deux hommes ont procédé à la signature de ladite convention. « Ce que nous posons aujourd’hui comme pierre, est effectivement révolutionnaire dans le monde universitaire.

Lorsque nous sommes arrivés au COUD, nous avions dits que nous placerions la barre extrêmement haute et dès le début, nous avions estimé qu’un campus universitaire doit être un campus intelligent. Un campus intelligent, est connecté au reste du monde », dixit Abdoulaye Diouf Sarr. Avant d’ajouter « Nous avons l’habitude de le dire nous gérons une ville, le COUD n’est pas seulement un établissement public, mais c’est surtout une ville, qui doit avoir toutes les commodités d’une ville moderne(... )

Aujourd’hui, avec cette convention, le COUD est de plein pieds dans le monde. Partout dans le campus, aussi bien dans le grand campus qu’à Claudel, dans très peu de temps, les étudiants auront un accès permanent et de très bonne qualité à internet. La convention de ce matin est une véritable révolution dans l’espace social de l’université », a-t-il conclu.

Pour son hôte du jour, le Directeur Général de l’ARTP a indiqué que cet acte s’inscrit non seulement dans le cadre des prérogatives de sa structure, mais également dans un souci d’apporter sa pierre à l’édifice dans la construction de l’élite de demain, via l’économie numérique.

« Conformément à nos missions à l’ARTP, j’ai pris l’engagement depuis ma passation de service, d’appuyer le secteur des TIC (Technologies de l’Information et de la Communication). Dans le cadre de l’appui institutionnel, qui est inscrit dans le code des télécoms, l’ARTP a le devoir et la mission d’appuyer les institutions publiques de l’Etat.

(... ) Nous avons choisi le COUD car nous savons que les étudiants ont besoin d’accéder de manière gratuite à internet et pour s’approprier tous les bénéfices, se documenter et prendre part aux réseaux sociaux », a laissé entendre M. Lô.

Une signature qui vient « à point nommé », selon le représentant des étudiants, Abdoulaye Baldé. « Cela va pouvoir améliorer les conditions des étudiants. Chaque étudiant muni d’un ordinateur pourra se connecter et se documenter sur l’internet. Ce qui nous permettra d’être à jour, car beaucoup de cours sont donnés au niveau de la toile », a-t-il dit.

Décidé à redorer le blason du campus de l’université Cheick Anta Diop, et le rendre plus moderne que jamais tant sur plan structurel que sur la qualité des services offerts par le COUD, Abdoulaye Diouf Sarr tient à ne ménager « aucun effort » pour mener à terme cet ensemble de reformes entamées récemment.

Pour ce faire ce sont près de cent vingt-cinq millions (125.000.000) de franc Cfa qui seront injectés pour mener à bien cette initiative. L’effectivité de cette connexion au sein du campus, par contre, selon le Directeur Général de l’ARTP Abou Lô, pourra être connue dans un futur immédiat.

Le présent protocole d’accord a pour objet de définir les modalités d’un partenariat actif pour appuyer le COUD à connecter le campus social, Claudel et les jardins, à un Wifi de qualité et ce, de manière constante et permanente.

En plus, il s’agira éventuellement, d’informatiser les services fournis aux étudiants. Il est établi pour une durée de trois ans, avec une possibilité de renouvellement.

Jean-Gervais Ndjimbi-Ndong

(Source : Sud Quotidien, 25 avril 2013)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 256 010 abonnés
- 215 687 résidentiels (84%)
- 40323 professionnels (16%)
- Taux de pénétration : 1,52%

(ARTP, 30 septembre 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 742 292 abonnés
- Taux de pénétration : 118,18%

(ARTP, 30 septembre 2021)

FACEBOOK

3 850 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 2,95 millions

- Instagram : 1,1 million

- LinkedIn : 800 000

- Twitter : 189 800

(Datareportal, Mars 2022)