twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Convention de concession à MTL West Africa Infrastructures et Services SA : Wade vend la quatrième licence de téléphonie en pleine campagne

vendredi 6 avril 2012

C’était prédit. Presque écrit. « Dans les prochains jours, Macky Sall, le nouveau président de la République, va découvrir l’Etat de délabrement dans lequel Me Abdoulaye Wade, Président sortant, a (dé)laissé le Sénégal », bruissent les Cassandre dont toutes les prévisions peignent l’horizon du pays. Premier « cafard » à s’échapper du placard des Wade : la vente en catimini de la quatrième licence de téléphonie au Sénégal. Un marché déjà attribué après un appel d’offres lancé discrètement « en mi-2011, officialisé par un décret jusque-là secret, signés par Me Abdoulaye Wade, ci-devant président de la République du Sénégal, et son ex-Premier ministre, Souleymane Ndéné Ndiaye. C’est à quelques encablures de la tenue du premier tour de l’élection présidentielle, précisément le 23 février 2012, que le décret numéro 2012-301 « portant approbation de la convention de Concession passée entre l’Etat du Sénégal et la Société Mtl Infrastructures et services S.A. pour l’établissement et l’exploitation d’infrastructures des télécommunications » a été désigné. A l’insu du grand public. Et à un prix qui n’a pas passé les frontières du saint des saints de l’ex-galaxie Wade ».

Le décret de concession, signé sur opposition de Moustapha Guirassy, alors ministre de la Communication, des Télécommunications et des Technologies de l’information et de la communication, est composé de deux articles : - le premier validant la convention de cession passée entre l’Etat du Sénégal et la société Mtl Infrastructures et services S.A., le second fixant « le ministre d’Etat ministre, de l’Economie et des Finances et le ministre de la Communication des Télécommunications et des Technologies de l’information et de la communication comme étant chargés, chacun en ce qui le concerne, de l’exécution du présent décret qui sera publié au journal officiel ».

Le rapport de présentation du projet par Guirassy

Pour justifier la cession de la quatrième licence de téléphonie, le ministre de la Communication, des Télécommunications et des Tic a rédigé un rapport dans lequel il présente le décret. « Le Sénégal vient de se doter d’un nouveau Code des télécommunications, à travers la loi 2011-01 du 14 février, écrit Moustapha Guirassy. Avec ce texte, le Sénégal permet l’installation de nouveaux types d’opérateurs. C’est précisément le cas avec la société Mtl Infrastructures et services S.A. qui va se consacrer à l’établissement et à l’exploitation de réseaux à la fourniture de services des télécommunications, destinés exclusivement aux opérateurs titulaires de licences ouverts au public aux fournisseurs d’accès Internet, aux fournisseurs d’applications et de services et également aux exploitations de réseaux indépendants (…). Pour se positionner sur le marché comme opérateur de ce type, la société Mtl Infrastructures et services S.A. avait d’abord besoin d’une convention de concession signée entre elle et l’Etat du Sénégal ; ce qui est fait. Mais pour pouvoir opérer effectivement, une autorisation est nécessaire. Celle-ci est obtenue à partir d’un décret : ce qui explique le projet qui est ainsi soumis à votre signature. Au demeurant, le présent projet de décret vise, à travers l’approbation de la convention, à accorder une autorisation à l’opérateur en question.

Mtl sécurise son deal

Et le 22 février dernier, le document de huit (8) pages de la convention de concession entre l’Etat du Sénégal et la société Mtl West africa Infrastructures et Services S.A. a été paraphée par Moustapha Yacine Guèye (un homme d’affaires mouride qui aurait fortune dans les pays du Golfe), en sa qualité de Président –directeur général de Mtl Infrastructures et services S.A, Abdoulaye Diop, ministre de l’Economie et des Finances, Moustapha Guirassy, ministre en charge des Télécommunications. Le lendemain, le décret d’approbation de la convention est signé par le Président Wade et son Premier ministre, Souleymane Ndéné Ndiaye. Sans aucune forme de publicité, sans la moindre information sur le montant de la concession, ni sur son utilisation.

Un deal en catimini dont les étrangetés pourraient être davantage mises en lumière par ces audits impartiaux de la gestion Wade que beaucoup de Sénégalais, politiques, membres de la société civile et simple citoyens, appellent de tous leurs vœux.

Latir Mané

(Source : L’Observateur, 6 avril 2012)

Post-Scriptum

Qui est Mtl Infrastructures et services S.A.

Contrairement aux opérateurs connus jusqu’ici au Sénégal, Mtl West Africa Infrastructures et Services S.A. se présente comme une société de droit sénégalais. Si l’on s’en réfère, en tout cas, au document de la convention de concession qui présente Mtl West Africa Infrastructures et Services S.A. comme étant « une société anonyme au capital social de 1 000 000 000 de francs Cfa. Le siège social est situé à 115, rue Carnot B.P. 10578, Dakar. Elle est immatriculée au registre du commerce de Dakar sous le Numéro sn Dakar 2007 B 15429.

L.M

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 5800 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, décembre 2019)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)