twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Contrôle des appels internationaux : L’ODSENT demande à SONATEL d’accueillir Global Voice

mercredi 8 septembre 2010

Les membres de l’Organisation des distributeurs de services numériques et des télécommunications (ODSENT), réunis mardi 7 septembre, appellent SONATEL au respect de clauses du décret 2010-632 du 28 mai 2010. Celui-ci confie à Global Voice le contrôle et la tarification des appels internationaux entrant au Sénégal.

« Nous demandons à SONATEL de cesser immédiatement son dilatoire. Elle doit se conformer au droit républicain et respecter les clauses du décret 2010-632 du 28 conférant à Global Voice le contrôle et la tarification des appels extérieurs entrant au Sénégal », a lancé Bassirou Cissé, le président de l’ODSENT, ce mardi, au cours d’une conférence de presse à la maison du Syndicat Iba Ndiaye Djadji, sise à la cité SOPRIM.

L’ODSENT planchait sur le thème : « Le nouvel environnement des télécommunications au Sénégal : enjeux et perspectives ». C’était l’occasion pour ses membres de tirer à boulets rouges sur la gestion par SONATEL des télécommunications.

A en croire M. Cissé et Cie, ladite société de téléphonie a engrangé plusieurs centaines de milliards de bénéfices, pendant des décennies, sans aucun respect pour les consommateurs et pour ses prestataires de services. « Elle (SONATEL) doit savoir que l’heure de la concurrence saine a sonné. Et par conséquent, suggère le président de l’ODSENT, elle doit se comporter comme les autres opérateurs de la place qui n’ont fait aucun bruit depuis la publication du décret. »

Les camarades de Bassirou Cissé estiment que la direction de SONATEL ne doit pas se refugier derrière ses travailleurs organisés en syndicats ou ses cadres pour imposer un dictat à l’Etat. Rappelant que le gouvernement a l’obligation de contrôler le trafic des communications internationales.

Depuis son entrée en vigueur, le 1er août, le décret confiant à Global Voice la gestion des appels internationaux entrants n’est pas suivi d’effet. Les travailleurs de SONATEL interdisant l’accès à leurs locaux aux agents de l’ARTP chargés d’installer le matériel devant permettre à Global Voice de s’acquitter de sa mission.

Youssouph Badji

(Source : Kanal150, 8 septembre 2010)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 154 400 abonnés Internet

  • 14 826 621 abonnés 2G+3G+4G (98,76%)
    • 2G : 22,99%
    • 3G : 41,61%
    • 4G : 35,40%
  • 186 225 abonnés ADSL/Fibre (1,24%)
  • 139 205 clés et box Internet (0,90% )
  • 2 349 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,20%
  • Internet mobile : 98,80%

- Liaisons louées : 4 019

- Taux de pénétration des services Internet : 90,71%

(ARTP, 31 mars 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 236 763 abonnés
- 195 398 résidentiels (82,53%)
- 41 365 professionnels (17,47%)
- Taux de pénétration : 1, 41%

(ARTP, 31 mars 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 420 501 abonnés
- Taux de pénétration : 116,25%

(ARTP, 31 mars 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)