twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Contre la surtaxe sur les appels internationaux : Les travailleurs de la Sonatel durcissent le mouvement

jeudi 29 septembre 2011

Les travailleurs de la Sonatel n’entendent pas abandonner le combat contre le décret présidentiel portant sur la surtaxe des appels internationaux entrants. Au cours d’une assemblée générale tenue dans le cadre de ce qu’ils appellent « les mercredis de la honte », les travailleurs de la Sonatel ont averti qu’ils vont durcir le ton. D’ailleurs, ils vont observer, ce jeudi 29 septembre, une présence passive sur leurs lieux de travail.

« Nous allons lutter jusqu’à ce que ce décret soit annulé et enterré. L’an dernier, nous avons été trompés par une suspension. Cela ne marchera pas cette fois-ci. Nous voulons une annulation totale. » Cet avertissement est de Ndèye Founé Niang. La porte-parole de l’Intersyndicale des travailleurs de la Sonatel s’exprimait, ce mercredi 28 septembre, au cours d’une rencontre organisée au siège de la Sonatel. Cette manifestation entre dans le cadre de ce que les travailleurs de la Sonatel ont dénommé « Mercredis de la honte ». Simplement parce que c’est un mercredi que Wade a signé le décret portant surtaxe des appels internationaux entrants.

Déjà ce jeudi, les travailleurs de la Sonatel vont observer ce qu’ils appellent une présence passive sur leurs lieux de travail. Autrement dit, ils seront certes présents au bureau. Mais ce sera pour ne rien faire. Mais Ndèye Founé Niang a assuré que ce mouvement d’humeur n’aura aucune incidence sur le réseau de la Sonatel.

En fait, les travailleurs de la Sonatel se disent convaincus que la victoire les attend au bout de leur combat. « Nous sommes au bout de la victoire. L’année dernière, c’est à l’issue de notre assemblée générale en ces lieux que notre problème a été réglé. Prions pour que ça se répète cette année », a laissé entendre Ndèye Founé Niang. Qui ironise : « Qu’on soit satisfait sans devoir aller à la Division des investigations criminelles (Dic). » L’on se rappelle que, l’année dernière, la même Ndèye Founé Niang avait été convoquée à la Dic après une sortie lors d’une assemblée générale des travailleurs de la Sonatel.

(Source : Nettali, 29 septembre 2011)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 13 529 883 abonnés Internet

  • 13 251 404 abonnés 2G+3G+4G (97,95%)
    • 2G : 28,14%
    • 3G : 49,01%
    • 4G : 22,05%
  • 117 023 clés et box Internet (0,86%)
  • 158 130 abonnés ADSL/Fibre (1,19%)
  • 3 325 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,19%
  • Internet mobile : 98,81%

- Liaisons louées : 22 456

- Taux de pénétration des services Internet : 83,47%

(ARTP, 31 mars 2020)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 211 026 abonnés
- 169 128 lignes résidentielles (80,15%)
- 41 898 lignes professionnelles (19,85%)
- Taux de pénétration : 1,30%

(ARTP, 31 mars 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 948 492 abonnés
- Taux de pénétration : 110,73%

(ARTP, 31 mars 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)