twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Contre la fracture numérique : Le président Wade inaugure le Fonds de solidarité, ce matin

lundi 14 mars 2005

La cérémonie d’inauguration du Fonds de Solidarité Numérique à laquelle le président Abdoulaye Wade doit participer ce matin à Genève a pour vocation de permettre à l’Afrique de participer à la révolution numérique, grâce à l’équipement de ses pays et à la formation de sa population. Ce Fonds, qui permet aussi, de convertir la fracture numérique en opportunités numériques consiste, par ailleurs, en une contribution volontaire des Etats, du secteur privé et des particuliers des pays riches au développement d’Internet et des Technologies de l’Information et de la Communication en Afrique

La cérémonie de ce matin devrait en principe être présidée par M. Olusegun Obasanjo, président du Nigeria et président de l’Union Africaine. Il aura à ses côtés, M. Guy-Olivier Segond, président du Fonds de Solidarité Numérique. Parmi les interventions attendues, il y aura celle de Me Abdoulaye Wade, président de la République du Sénégal et père-fondateur du Fonds.

Il faut en effet rappeler que c’est le président Abdoulaye Wade lui-même qui a proposé la création de ce Fonds. Cette création, il faut le dire, a été saluée au mois de novembre dernier, par les Etats de la Francophonie, dans leur Déclaration finale adoptée à Ouagadougou (Burkina Faso), lors du 10ème Sommet de la Francophonie. Plus de 120 villes du monde se sont engagées en faveur de ce Fonds, lors de la dernière Assemblée générale de l’Association Internationale des Maires Francophones (AIMF).

Par ailleurs, le Fonds est géré par une Fondation dont le siège est à Genève et qui décide des critères de contribution et de l’utilisation des fonds. Actuellement, 60 % des ressources du Fonds sont affectés aux Pays les Moins Avancés, 30 % aux pays en développement et 10 % aux pays en transition.

(...)

De notre envoyé spécial Sadibou Marone

(Source : Le Soleil, 14 mars 2005)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 13 529 883 abonnés Internet

  • 13 251 404 abonnés 2G+3G+4G (97,95%)
    • 2G : 28,14%
    • 3G : 49,01%
    • 4G : 22,05%
  • 117 023 clés et box Internet (0,86%)
  • 158 130 abonnés ADSL/Fibre (1,19%)
  • 3 325 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,19%
  • Internet mobile : 98,81%

- Liaisons louées : 22 456

- Taux de pénétration des services Internet : 83,47%

(ARTP, 31 mars 2020)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 211 026 abonnés
- 169 128 lignes résidentielles (80,15%)
- 41 898 lignes professionnelles (19,85%)
- Taux de pénétration : 1,30%

(ARTP, 31 mars 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 948 492 abonnés
- Taux de pénétration : 110,73%

(ARTP, 31 mars 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)