twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Contre la concession de la Sonatel : La levée des boucliers continue

lundi 24 octobre 2016

Dans une lettre ouverte adressée au président de la Répu­bli­que, les membres de la Plate­for­me pour la promotion du patriotisme économique soulignent leur rejet du décret n° 2016-1081 du 03 août 2016. Selon eux, ce décret renouvelant la convention de concession et du cahier des charges de la Sonatel pour 17 ans devrait être abrogé parce qu’il viole le droit des Sénégalais et des tiers à objecter contre le renouvellement de la convention.

Cette lettre conjointement signée par la Coalition non aux Ape, la Lsdh, le M23, Leg’s Afri­ca, l’Inter­syn­dicale de la Sonatel, l’Asutic, Yoo­nu Askanwi, et le Front national de salut public­/Moom sa Reew, interpelle di­rec­tement Macky Sall : « Mon­sieur le Président de la Répu­blique, nous ne comprenons pas la précipitation avec laquelle la convention a été renouvelée… nous attendions, de la part de l’autorité politique, une décision allant dans le sens d’une rectification patriotique de la gouvernance de ce fleuron de notre économie ». En effet les signataires de cette lettre se posent une kyrielle de questions : « Où se trouve l’urgence à renouveler, en août 2016, une convention qui vient à terme en juillet 2017 ? Pourquoi les dispositions pertinentes contenues dans la première convention n’ont pas été respectées ? Quelles raisons ont poussé le gouvernement à violer le droit des Sénégalais et des tiers à objecter contre le renouvellement de la convention ? » Dans l’élaboration de ce décret soulignent-ils, il n’y a eu ni avis dans les journaux d’annonces légales précisant un délai d’objection par les tiers, ni évaluation des 20 ans de concession qui devait précéder. Et d’ailleurs pour les membres de cette plateforme, la Sonatel est faillible de plusieurs manquements dans sa mission. « Au Sénégal nombreux sont ceux qui se plaignent de prix élevés, de bénéfices exorbitants, de qualité défectueuse des services de la Sonatel », remarquent-ils, avant de rajouter au nombre des griefs, l’absence d’annuaires, et la politique d’intimidation des travailleurs de la Sonatel.

Aïssatou Ly

(Source : Le Quotidien, 24 octobre 2016)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 252 221 abonnés
- 210 908 résidentiels (83,62%)
- 41 313 professionnels (16,38%)
- Taux de pénétration : 1,51%

(ARTP, 30 juin 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 667 613 abonnés
- Taux de pénétration : 117,73%

(ARTP, 30 juin 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)