twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Conseil de régulation de l’ARTP : Couvrir les 14.206 villages du Sénégal

mardi 13 avril 2010

La nouvelle direction de l’Agence de Régulation des Télécommunications et des Postes a tenu hier une réunion de prise de contact avec le personnel et les partenaires stratégiques. Le DG Ndongo Diao annonce une nouvelle démarche avec quatre chantiers centrés sur le service universel

Après avoir dit sa joie et tout le plaisir qu’il avait de présider cette prise de contact avec les partenaires et les employés, le Directeur général de l’Artp, Ndongo Diao, a souligné que cette société est un carrefour d’intelligences multiples et qui évoluent dans un environnement stratégique, à savoir les télécommunications et postes. M. Diao a affirmé que dorénavant, c’est une autre démarche de l’Artp inspirée par la vision du Président Abdoulaye Wade centrée sur l’évolution des Tic en Afrique, que l’on va voir. Pour rappel, il dira que le Président Wade a crée en 2001 l’Agence de régulation des Télécommunications puis l’a consolidée en 2006 avec l’intégration de la régulation postale, pour en faire l’actuelle Artp. Poursuivant, le Directeur général, souligne que c’est ensuite que le Chef de l’Etat l’a dotée d’un fonds pour le développement des services universels, un acte majeur de démocratie et auquel il attache une importance particulière. En effet, avec le service universel, tous les citoyens sont d’égale dignité, qu’ils soient de la ville ou de la lointaine campagne.

L’ARTP engage quatre chantiers prioritaires

D’après M. Diao, ils ont tous le même droit à l’accès aux télécommunications, qui ne sont finalement qu’un service social de base. Sur ces instructions, un ambitieux programme est élaboré pour le développer aussi bien en milieu urbain que rural, avec le projet pilote qui concerne 166 villages dans la région de Matam. Ce projet sera étendu d’après M. Diao sur l’étendue des 14 206 villages du Sénégal pour un maillage complet du territoire.

Pour cela, il exprime le vœu d’une collaboration agissante et en synergie avec tous les partenaires afin de relever les défis intrinsèques à ce secteur à potentiel exponentiel. Enfin, le Dg de l’Artp a exprimé toute sa gratitude et sa reconnaissance et au Secrétaire général de la Présidence de la république, Mme Aminata Tall qui a personnellement veillé à combler le gap au niveau du conseil depuis plus d’un an. Après avoir dit l’honneur et le privilège qu’il ressentait en ce jour, témoin d’une nation en construction, Serigne Mboup, Président du Conseil de régulation de l’Artp a dit avoir bien compris la vision et la grande ambition du chef de l’Etat pour ces secteurs essentiels du développement économique et social de notre pays et de l’Afrique. A ce titre, M. Mboup dira leur engagement patriotique et républicain à ne ménager aucun effort, pour que les missions qui sont les leurs soient accomplies avec loyauté et dévouement, mais aussi dans une totale transparence. Selon M. Mboup, trois chantiers restent prioritaires pour la nouvelle équipe. D’abord, le cadre législatif et réglementaire dans lequel s’exercent les activités de télécommunications et des postes. Il s’agira ici, dira t-il, de l’adapter aux exigences de développement économique et social du pays et aux ambitions exprimées par le chef de l’Etat à travers les différentes lettres de politique sectorielles en matière de postes et de Tic. Ensuite, il faudra faire du service universel une réalité visible. Le succès sur ces deux chantiers, dira t-il, contribuera sûrement à la bonne conduite d’un troisième chantier qui est celui de l’image de l’Artp. Sur ce point, le Président du Conseil de régulation a promis qu’ils vont s’employer à donner de manière constante et continue aux autorités, aux citoyens et à toutes les parties prenantes de la régulation du secteur, l’image d’une institution performante et respectée.

Pape Sanor Dramé

(Source : Le Soleil, 13 avril 2010)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 12 045 735 abonnés Internet

  • 11 779 800 abonnés 2G+3G+4G (97,8%)
    • 2G : 25,88%
    • 3G : 53,06%
    • 4G : 21,06%
  • 108 945 clés et box Internet (0,90%)
  • 152 047 abonnés ADSL/Fibre (1,29%)
  • 1766 abonnés bas débit (0,02%)
  • 3 177 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,30%
  • Internet mobile : 98,70%

- Liaisons louées : 22 060

- Taux de pénétration des services Internet : 74,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 5800 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, décembre 2019)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 207 592 abonnés
- 165 915 lignes résidentielles (79,92%)
- 41 677 lignes professionnelles (20,08%)
- Taux de pénétration : 1,28%

(ARTP, 31 décembre 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 880 594 abonnés
- Taux de pénétration : 110,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)